Études et vie étudiante
Études et vie étudiante

Étudiants-relais : des facilitateurs de lien social

Depuis 2004, les étudiants-relais sont chargés d'intégrer les étudiants des cités U dans les résidences et dans la ville et d'orienter les personnes en difficulté vers le réseau d'aide.

« C'est un travail magnifique à vrai dire ». Ce travail dont parle Adrien Donneaud, étudiant franco-mexicain de 27 ans, c'est étudiant relais-cités. Ce projet est né en 2004 du partenariat entre le service social du Crous et le Camus. À l'origine, il s'agissait de mener des actions de prévention pour les étudiants résidents en cité universitaire sur le mal-être psychologique. Depuis, la mission des étudiants-relais a évolué. « Depuis l'année 2005-2006, ils ne sont plus étudiants-relais santé mais étudiants relais-cités, affirme Marie-Odile Brette, responsable du service social du Crous. Ils sont suivis à la fois par les assistantes sociales du Crous pour le côté pratique et par un psychologue du Camus tous les mois ».
Depuis début septembre, 14 étudiants-relais sont répartis dans cinq résidences universitaires pour mener à bien leur mission de relais d'intégration dans les résidences et dans la ville et d'instaurateurs du lien social et du vivre ensemble. Si cinq d'entre eux sont étudiants-relais depuis quelques années, les nouveaux arrivants sont formés par le Professeur Michel Patris, directeur médical du Camus, à une sorte de « bobologie psychiatrique ». « Il s'agit de leur apprendre, à travers des préceptes simples, à reconnaître ce qui relève du psychologique ou d'un mal-être passager lié à des changements environnementaux », explique Marie-Odile Brette. Les étudiants-relais interviennent individuellement en faisant du porte à porte mais aussi collectivement en organisant des réunions apéro par étage ou des soirées pour mettre les résidents en relation. Mais les étudiants-relais ne sont pas les Gentils Organisateurs de la résidence universitaire et ne doivent pas perdre de vue la spécificité de leur mission.

Ne pas prendre en charge directement les étudiants

Seule réelle condition pour devenir étudiant-relais, vivre depuis au moins un an en cité U. « Ils sont en rapport direct avec la direction de la résidence, les agents d'accueil, le veilleur de nuit et les femmes de ménage qui sont autant de sources d'information sur la vie des résidents », insiste Marie-Odile Brette. Le cursus suivi par les étudiants importe peu.
Une des difficultés à laquelle peut être confronté l'étudiant-relais est de prendre en charge l'étudiant plutôt que de le renvoyer vers les réseaux d'aide institutionnels. Adrien Donneaud l'a bien compris : « Notre quotidien est de repérer les étudiants en situation difficile, d'angoisse ou d'isolement pour les orienter vers les bonnes personnes ». « Nous sommes une sorte de milieu de terrain qui distribue », image Getho Bourciquot, étudiant-relais à Paul Appell depuis 4 ans. « Les problèmes existent, les moyens pour les résoudre aussi donc autant rapprocher les deux, ajoute Getho. À Paul Appell, le nombre d'étudiants-relais augmente tous les ans, cela prouve que nous sommes utiles ».
« Les étudiants-relais sont tellement bien inscrits dans le paysage strasbourgeois aujourd'hui qu'ils sont sollicités pour d'autres missions mais pour l'instant leur champ d'intervention est suffisamment vaste. Il est important qu'ils restent centrés sur leur mission initiale de repérage et de relais pour les étudiants en difficulté psychologique », insiste Marie-Odile Brette.
L'Université de Strasbourg accompagne ce projet en versant une subvention de 5 000 € au Crous pour participation à la rémunération des étudiants relais-cités.

Floriane Andrey

Études et vie étudiante

DUEE, un diplôme valorisant l'engagement étudiant

Remise des diplômes le 15 septembre dernier en présence de Laurent Wauquiez.

Le Diplôme universitaire Engagement étudiant (DUEE) valorise l'engagement universitaire, associatif, sportif, artistique et/ou solidaire de l'étudiant. Il concrétise les heures consacrées à l'Université et/ou aux autres étudiants par une ligne supplémentaire et déterminante sur son CV.

Les 6 diplômés du DUEE de l'année 2010/2011 ont été mis à l'honneur lors de la visite à Strasbourg le 15 septembre dernier, du ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Laurent Wauquiez. Ils baignent tous dans l'associatif ou sont élus dans les instances de l'Université de Strasbourg (Unistra). Interrogés par L'Actu, ils sont unanimes sur les « bienfaits » du DU. « C'est l'occasion d'approfondir dans un cadre plus formel les connaissances que l'on acquiert "sur le tas" en participant à la vie associative et représentative à l'université », explique Marie Salomon, étudiante en master 2 de maths, élue au CEVU et présidente d'ACSSIS. « Cette reconnaissance officielle vient ratifier l'énergie que déploie l'étudiant engagé. De plus, un diplôme constitue une preuve très parlante sur un CV, la capacité à s'engager intéressant grandement les recruteurs », développe Thibaut Klein, en master 1 de bio, élu au CA de l'Unistra et président de l'Afges. Propos que confirme Roger Miesch, responsable pédagogique du DU : « Cet engagement étudiant existe partout dans les autres universités, mais la particularité de l'Unistra est qu'il est valorisé par un diplôme, donc par une ligne sur un CV. À diplôme égal, cette ligne peut faire la différence pour un emploi ».
Les diplômés avaient eu connaissance de ce DU via leur association, le SVU (Service de la vie universitaire) ou même par la publicité que lui fait Roger Miesch. En 3e année de bio, élue au conseil et membre de l'Amicale des sciences, Arielle Hamias travaille au point Accueil de l'Institut Le Bel pour le SVU. Elle ne pouvait pas échapper au DU : elle cumule les 3 sources d'informations ! Elle ne regrette pas d'avoir suivi ce DU : elle y a appris des choses nouvelles et concrètes en rapport à l'associatif.

Imaginé par les deux vice-présidents étudiants des anciennes universités de Strasbourg (Louis Pasteur et Robert Schuman), le DUEE est suivi administrativement par le SVU et pédagogiquement par Roger Miesch, aujourd'hui chargé de mission DUEE auprès de la VP Formations initiale et continue de l'Unistra.

F.D.

En savoir plus sur le DUEE
Demande d'inscription

Études et vie étudiante

Conférences "Les métiers @ venir" : Les métiers qui recrutent

Choisir sa formation, s'insérer, gérer sa carrière, se reconvertir... chacune de ces étapes nécessite de porter son regard vers l'avenir. Pour accompagner les étudiants et jeunes diplômés dans la découverte et la compréhension du monde professionnel de demain, l'Espace Avenir de l'Unistra, l'Onisep Alsace, et les CIO de la CUS s'associent dans la création du cycle de conférences « Les métiers @ venir ».

Premier rendez-vous le mercredi 12 octobre de 10h à 12h à la Librairie Kléber à Strasbourg
Les métiers qui recrutent
Quels sont les secteurs dont les besoins en ressources humaines évoluent ? Quelles raisons pousseront certaines entreprises à sélectionner votre candidature ?
Les intervenants :

  • Adeline Schmidt Ougier, Auchan, manager de rayon
  • Nicolas Elias, Crédit agricole, chargé de prêt immobilier
  • Serge Potier, enseignant, directeur de recherche, VP délégué masters
  • Elisa Guiraud Terrier, maître de conférences à l'UFR de sociologie de l'Université de Strasbourg, formatrice au sein de l'association Rescif et Médiatrice familiale
  • Anne Hoffer, OTE Ingénierie, directrice des ressources humaines
  • Olivier Andrieu, Abondance, consultant en informatique
  • Luisa Bardol, CMA, conseillère de la Chambre de métiers

Études et vie étudiante

Une étudiante de l'IUT Robert Schuman encouragée par le jury du prix "Bartholdi"

Anne-Katrine Pauwels, deuxième personne en partant de la droite. Novembre 2010

Anne-Katrine Pauwels a obtenu le prix d'encouragement décerné par le jury du Prix Bartholdi lors d'une conférence de presse organisée à la CCI de Strasbourg le 9 septembre dernier. Les prix seront remis officiellement aux 7 lauréats lors d'une cérémonie qui se tiendra le 4 novembre à Renach/Basellan près de Bâle.

Le Prix Bartholdi récompense les meilleurs rapports de stages à l'étranger de jeunes diplômés issus de formations commerciales de l'enseignement universitaire du Rhin Supérieur. Il a pour but d'encourager la coopération trinationale des universités et écoles de la région et de favoriser l'ouverture à l'international des formations universitaires et professionnelles.

Ce n'est pas la première fois que Anne-Katrine Pauwels se distingue par sa formation en licence professionnelle Commercial dans l'environnement européen. En novembre 2010, elle était la première étudiante à bénéficier d'un contrat d'apprentissage transfrontalier signé entre son entreprise d'accueil, ADDI-DATA, spécialisée en composants électroniques et implantée à Rheinmünster, et l'IUT Robert Schuman. Cette particularité a été possible grâce au travail mené conjointement entre le département Techniques de commercialisation de l'IUT, le Centre de formation d'apprentis universitaire d'Alsace (CFAU) et le Conseil régional d'Alsace.

Études et vie étudiante

À l’université, photocopiez, imprimez, scannez en toute liberté

Saviez-vous que vous pouvez imprimer, photocopier et scanner partout dans l'université grâce à votre carte Mon Pass Campus Alsace ?

L'Université de Strasbourg a mis en place un service d'impression innovant, relié à votre ENT :
Depuis votre propre ordinateur, déposez dans l'espace prévu à cet effet sur votre ENT, rubrique Outils puis Copie & Impression vos fichiers à imprimer, puis activez leur impression quand vous voulez, où vous voulez sur le campus, sur une des imprimantes mises à votre disposition sur le campus.
De même, vos scans vous seront directement envoyés sur votre courriel Unistra.

Plus de 60 copieurs multifonctions sont à votre disposition sur le campus universitaire. N'hésitez pas à consulter le plan de localisation des machines.
Évitez ainsi les moments de forte affluence et de stress pour imprimer et profitez de tous les avantages de l'université.

Pour en savoir plus : Service impression Mon Pass Campus Alsace.

Études et vie étudiante

Conditions de vie des étudiants : enquête 2011 de l'Afges

L'Afges (Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg), vient de publier son enquête 2011 portant sur les conditions matérielles de vie des étudiants strasbourgeois. Cette étude, très riche, a été réalisée en partenariat avec le département de "démographie" de l'Université de Strasbourg, la MGEL et la Communauté urbaine de Strasbourg.

Études et vie étudiante

Concours photo : visions en noir et blanc

"Visions en noir et blanc" est le thème du concours photos organisé par le Service de la vie universitaire, avec le soutien du SPACS (Service pour la promotion de l'action sociale), qui est ouvert à tous les étudiants ainsi qu'à tous les personnels de l'Université de Strasbourg. Chacun pourra ainsi laisser voguer son imagination en noir et blanc.
Vous trouverez toutes les modalités d'inscription en téléchargeant le règlement du concours sur le site internet du SVU.

Les résultats seront proclamés en même temps que la remise des prix, le mardi 29 novembre 2011 à 14h au bâtiment le Platane (Allée René Capitant - 67084 Strasbourg Cedex) :

  • 1er prix : 300 €
  • 2e prix : 200 €
  • 3e prix : 100 €

Amateurs ou professionnels, soyez nombreux à participer,
envoyez vos photos du 1er au 28 octobre 2011.

Études et vie étudiante

Des bourses pour étudier à Paris

Depuis 1986, l'Association générale d'Alsace et de Lorraine (AGAL) attribue des bourses d'étude à de jeunes gens issus des départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, désireux de poursuivre leur formation à Paris ou en Île-de-France. Pour 2012, le montant annuel de cette aide a été fixé à 1000 € et sera versé aux récipiendaires au printemps prochain. Toutes les disciplines sont concernées : sciences physiques et mathématiques, sciences sociales, droit, lettres, métiers d'art et d'artisanat, professions de santé, etc.

Les candidats sont priés de fournir un dossier complet avant le 5 décembre 2011. La liste des documents requis figure sur le site internet de l'AGAL à la rubrique Les bourses. Ils l'adresseront à l'AGAL Maison de l'Alsace, 39 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris. L'AGAL s'engage à respecter la confidentialité et à contacter les lauréats au début du mois de janvier 2012 : ceux-ci accepteront que leur nom soit rendu public dans le cadre de la politique de communication de l'Association.

<br /><a href="http://www.lactu.unistra.fr/index.php?id=10242#c39005">La question sur l'égalité entre hommes et femmes reste posée à l'université : entretien avec Isabelle Kraus.</a>

Chiffres en tête

Le diagnostic de performance énergétique de l'Unistra

  • 35 bâtiments ont un DPE compris entre A et D
  • 25 entre E et G
  • 4 entre H et I.

     

Vous avez une information pour L'Actu ?

Envoyez votre info à lactu@unistra.fr avant le mercredi 12 octobre midi pour une parution le vendredi 14 octobre 2011.
Consultez les dates des prochains numéros.