Focus

Les métamorphoses de L’Actu

Elles n’ont pas été mille-et-une, loin de là. Mais depuis sa création, en 2009, pour accompagner la fusion des trois universités strasbourgeoises, L’Actu a changé plusieurs fois de visages - ou plutôt, de maquette, pour parler « technique ». A l’occasion de son 200e numéro, plongée dans une histoire moins superficielle qu’il n’y paraît !

« J’aime à voir L’Actu comme un reflet : un objet unique, diffractant les multiples histoires que compose et produit la "mini-société" de l’Université de Strasbourg. »

C’est ainsi que l’a définie Clémence Kelche, alors stagiaire au Cabinet de la présidence, dans l’une des premières interviews que j’ai réalisée à mon arrivée au Service de la communication, en tant que rédactrice en chef adjointe de L’Actu, il y a cinq ans. Quelle meilleure entrée en matière de la part de quelqu’un qui, comme moi, bénéficiait d’un regard neuf, « naïf », sur l’institution ?

Au fil du temps et des numéros, j’ai pu mesurer l’attachement, la bonne identification, voire même la sympathie, dont bénéficie ce journal, celui de la « communauté » (même si, à l’occasion, certains m’ont avoué regretter « ce bon vieil A4 posé sur le bureau, avec l’info en un coup d’œil »). Un sujet à diffuser ? On fait appel « à L’Actu » !

Maquette foisonnante

Au fort besoin d’info, en 2009, répond une maquette foisonnante : pas moins de douze rubriques ! Je ne pense pas que ce soit un hasard si, au fil du temps, pour accompagner la complexification croissante de l’institution, la une de L’Actu prend la direction inverse : les rubriques s’allègent, la composition s’aère, on donne davantage de place à l’image. Le dessin de presse débarque au 50e numéro. Depuis, son rôle de premier plan pour titiller la curiosité du lecteur ou faire sourire sur l’actualité ne s’est pas démenti.

Dernière évolution en date, là non plus loin d’être le fruit d’une coïncidence : dans le sillage du portail unistra.fr, en septembre 2018, L’Actu prend les couleurs du langage visuel de l’université. Un projet, initié en 2015, et alors baptisé Identités complexes…

Rendre lisible, intelligible, dans cette jungle de structures, de projets, d’acronymes… C’est encore ce qui nous anime, au Service de la communication, dans nos dernières réflexions sur l’écosystème de nos médias. Car en dix ans, le paysage a bien évolué, avec la montée en puissance des réseaux sociaux, la création du site Recherche et l’arrivée du petit nouveau, Ernest. Résultat : les audiences se morcellent. Mais le besoin d’info, lui, est bien là. Alors, quelle forme prendra votre journal dans les prochains mois, les prochaines années ? On ne le sait pas encore, mais une chose est sûre : L’Actu n’a pas écrit son dernier mot…

J'espère que vous prenez, et continuerez à prendre autant de plaisir à le lire que j'en ai à me plonger chaque quinzaine dans la composition d'un numéro unique !

Elsa Collobert
Rédactrice en chef de L’Actu

Merci à toute l’équipe qui fait vivre L’Actu au quotidien, ainsi qu’à ses contributeurs réguliers et fidèles : Catherine Schröder (photographe), Frédéric Zinck (rédaction), Caroline Laplane (rédaction), Edern Appéré (rédaction et infographies), Bruno Bernard (webmestre), Déborah Aubry-Thomas (secrétariat de rédaction), les pigistes Stéphanie Robert et Jean de Miscault, les dessinateurs Cédric Philippe, Piet et Hephez, Nathalie Weber pour la gestion administrative, les contributeurs occasionnels, dont nombreux sont membres du réseau des correspondants communication. Un grand merci également au groupe de valideurs de L'Actu, composé du président Michel Deneken, de la Directrice générale des services Valérie Gibert, le directeur de cabinet Jérôme Castle, la cheffe de cabinet Anne-Isabelle Bischoff, et la directrice de la communication Armelle Tanvez : pour votre confiance renouvelée à chaque numéro et jamais démentie !

 

Plongez dans 10 ans d'Actu en 200 numéros... ou presque !

Solidarité en action(s) Changer d'article  Journée internationale pour l'...