Communauté

La pâtisserie, le remède miracle de Siham !

Étudiante en 5e année de pharmacie, Siham n'aurait jamais pensé pouvoir intégrer Le Meilleur pâtissier, l’émission rose bonbon et sucrée de M6. Travailleuse et perfectionniste, elle réalise pourtant un joli parcours dans le show culinaire télévisé, animé par le duo Cyril Lignac et Mercotte.

La pâtisserie ? Une histoire de partage et d'amitié  pour Siham, qu'il s'agisse de ses collègues ou de sa meilleure amie Cécile.
La pâtisserie ? Une histoire de partage et d'amitié pour Siham,
qu'il s'agisse de ses collègues ou de sa meilleure amie Cécile.

Le Meilleur pâtissier ? « Comme tout le monde, j’aimais bien l’émission, toute rose, sucrée, rigolote. » Mais pas de là à imaginer y participer. « Je n’aurais jamais pensé être au niveau ! » A la première rencontre avec Siham, on a comme l’impression de papoter avec une amie de longue date. Dans la cafétéria de l’Hôpital de Hautepierre, où elle effectue son stage de 5e année d’externat de pharmacie, ne manquent qu’une théière et un bon gâteau !

La pâtisserie, c’est justement l'une de ses passions. A 23 ans, « cela fait cinq ans que je pratique vraiment sérieusement, d’abord initiée à la cuisine par ma maman ». C’est Cécile, sa meilleure amie, étudiante en pharmacie à Strasbourg, comme elle, qui l’inscrit aux présélections. « Pour me venger, je vais l'inscrire à Miss France ! » rigole Siham, les yeux pétillants.

Pour elle, la pâtisserie, c'est une histoire d’amitié et de la générosité : « Je fais d’abord des gâteaux pour ma famille, mon grand frère et ma petite sœur. Pour mes collègues aussi. » Dans l’officine où elle travaille, en plus de ses études, elle ramène souvent l'une de ses belles créations sucrées : « L’occasion de partager un bon moment. »

Sur son compte Instagram, Siham partage des photos de ses délices sucrés.
Sur son compte Instagram, Siham partage
des photos de ses délices sucrés.

« Le gâteau le plus moche de France ! »

Les treize autres candidats du Meilleur pâtissier, loin de constituer des ennemis à abattre, elle s'en fait pour la plupart des amis : « Bouchra, Margaux, Maxime... Ils sont comme ma deuxième famille. Parmi les personnes de la production aussi, j'ai rencontré des personnes géniales. Une super expérience, humainement et "pâtissièrement" parlant. » Extrêmement gentille sans être naïve, Siham raconte aussi « des tournages très scénarisés, où on essayait de nous faire rentrer dans un personnage : or, n’étant ni extravagante ni dévergondée, j’ai pris le parti de rester moi-même ». Résultat : « On me voit moins à l’écran que d’autres candidats – au grand regret de ma mère – mais au moins, je suis en phase avec moi-même ! »

Si elle reconnaît que l’émission lui a instillé une dose supplémentaire de confiance en soi, elle n’a pas radicalement changé son approche de la pâtisserie : « Plutôt confirmé des intuitions. La pâtisserie, c’est net, précis, esthétique, ça correspond bien à mon côté perfectionniste. Mon truc, c’est les entremets* : pas le cake design ! » Elle en a eu confirmation lors du tournage du 5e épisode, diffusé le 4 novembre (« une émission était tournée en deux jours, c’était beaucoup de pression ») : il fallait réaliser un gâteau en relief sur le thème des États-Unis. « J’ai tenté la cheerleader... qui s'est avéré le gâteau le plus moche de France ! » Un choix pas innocent : en plus de la pâtisserie, Siham a été deux fois championne de France avec son équipe de cheerleading, et pratique le football à l’AS Vauban.

Siham est une vraie battante, qui pratique le football et le cheerleading, et a décroché plusieurs fois dans l'émission le tablier bleu de meilleure pâtissière de la semaine.
Siham est une vraie battante, qui pratique le football
et le cheerleading, et a décroché
dans l'émission le tablier bleu de meilleure pâtissière de la semaine.

Reste que si c’était à refaire, « j’y retournerais à 100 % ! Ça m'a permis de me perfectionner sur certaines préparations, comme la nougatine, les glaçages. » A une nuance près : « Je me préparerais davantage ! » Initialement prévu en mars-avril, le tournage a été repoussé à juillet-août, dans des conditions sanitaires drastiques : « Les autres ont donc eu deux mois supplémentaires pour s’entraîner comme des bêtes, alors que moi je continuais à travailler en officine et à préparer mes examens ! J’ai ressenti la différence, surtout au début. » Cela ne l'empêche pas de réaliser un brillant parcours dans l'émission, et de revêtir à l'occasion le tablier bleu de meilleure pâtissière de la semaine. Pour savoir jusqu'où Siham a été dans l'aventure, rendez-vous chaque mercredi soir sur M6 !

Elsa Collobert

* Dessert composé de plusieurs couches et textures : mousses, crémeux, biscuit…

Testez l'une des recettes de Siham

Finger pomme citronnelle

Une préparation délicate, réalisée dans le premier épisode de l'émission.

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • Pâte sucrée

260 g de farine
90 g de sucre glace
30 g de poudre d’amande
1 pincée de sel
150 g beurre mou
1 gros œuf

  • Compotée pomme cannelle

3 pommes Boskoop
1 pomme Granny Smith
25 g de sucre
90 ml d’eau
1 cuillère à café de cannelle

  • Biscuit succès

4 blancs d’œuf
30 g de sucre
70 g de sucre glace
120 g de poudre d’amande
25 g de farine
1 pincée de sel

  • Mousse citronnelle

1 jaune d’œuf
22,5 g de sucre
125 g de lait entier
20 g de crème liquide entière
1 goutte d’huile essentielle de citronnelle
150 g de crème fleurette
3 g de gélatine

  • Éléments de décoration

50 g de mascarpone + 100 ml de crème entière + 20 g de sucre glace (pochage goutte)
100 g de chocolat blanc
Colorant vert pastel (papier guitare ou rhodoïd et emporte-pièce rond d’environ 2 cm)
Fleurs comestibles blanches
Feuilles de basilic ou de menthe ou d’une plante comestible ayant des petites feuilles vertes

Préparation : 2 h
 
1. Pâte sucrée : mélanger dans un saladier les poudres (farine, sucre glace, poudre d’amande et sel), ajouter le beurre et l’incorporer aux poudres du bout des doigts jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de morceau visible. Ajouter l’œuf pour lier la préparation, l’incorporer à la main et former une boule. Filmer la pâte et réserver au réfrigérateur. Ensuite on l’abaisse, on fonce le cercle ou moule à tarte, et on la cuit à blanc à 180 degrés pendant à peu près 20 minutes.

2. Compotée pomme cannelle : peler et couper les pommes en petits cubes et les mettre dans une casserole. Ajouter l’eau, le sucre, et la cannelle. Homogénéiser le tout, couvrir la casserole et laisser mijoter à feu doux pendant 20 minutes. Laisser tiédir et mixer les pommes au mixeur plongeant, ou à la fourchette. Réserver au frais jusqu’au montage. Une fois refroidie, ajouter des morceaux de pommes Granny Smith (1 seule).

3. Biscuit succès : monter les blancs en neige avec la pincée de sel et le sucre ajouté en trois fois. Mélanger les poudres (poudre d’amande, sucre glace et farine) tamisées et y incorporer la meringue. Disposer la pâte sur une plaque et enfourner pendant 20 minutes à 170 degrés.

4. Mousse citronnelle : chauffer le lait avec les 20 g de crème. Mélanger le jaune d’œuf avec le sucre. Incorporer ce dernier mélange au mélange lait-crème à feu doux et mélanger jusqu’à obtenir la « nappe » sur la maryse. Retirer du feu, ajouter la gélatine préalablement hydratée et égouttée et mélanger. Laisser refroidir et ajouter les 360 g de crème fleurette montés en chantilly avec l’huile essentielle de citronnelle.

5. Montage du gâteau : dans des moules adaptés, disposer de la mousse citronnelle. Déposer l’insert. Déposer le biscuit succès. Déposer une couche de compotée de pommes. Couvrir de mousse et faire prendre au surgélateur. Lorsqu’il est prêt, le couvrir de spray velours vert clair. Disposer la pâte sucrée cuite et délimitée avant la cuisson à l’emporte-pièce de taille et forme identiques à la forme du moule. Le disposer sur la pâte sucrée. Pocher des gouttes sur le dessus et y disposer des fleurs comestibles, petits disques de chocolat blanc colorés en vert pastel, fins quartiers de pomme Granny Smith et feuilles comestibles.

Liens vers les lettres électro... Changer d'article  Pour vos projets de recherche,...