Ailleurs sur le Web

« Nous sommes entrés dans une zone de turbulence »

[Série] Regards croisés de chercheurs sur la Covid-19 : anthropologie. Mise à mal des rites sociaux, perte du sourire, conduites à risques chez les jeunes, la pandémie soulève de nouvelles problématiques. Entretien avec David Le Breton, anthropologue, qui à partir de ses observations de la vie quotidienne propose trois angles d’analyse.

Prendre congé à travers une accolade, accueillir l’autre en lui tendant la main ou en lui faisant la bise, les gestes barrières ont mis à mal ces ritualités en bousculant nos habitudes. « Nous sommes entrés dans une zone de turbulence dans nos interactions et nous ne disposons plus des modes d’emploi pour interagir avec l’autre », souligne David Le Breton. Pour compenser les contacts physiques devenus difficiles, après une période d’incertitude, il y a eu une phase d’accommodation marquée par une forme d’inventivité plus ou moins pertinente, en se cognant par exemple les poings ou les coudes. Une période qui pourrait changer durablement nos habitudes et remettre en question certaines pratiques à la sortie de crise comme la bise, déjà problématique notamment dans un cadre professionnel.

 

Regards croisés de chercheurs sur la Covid-19

Psychologie, éthique, économie, histoire, virologie… nous sommes partis à la rencontre de chercheurs de différents domaines de l’Université de Strasbourg pour apporter un éclairage sur la crise du coronavirus.

Build & Connect, un colloque i... Changer d'article  Des capteurs nanostructurés po...