Focus

« Vraiment particulière, cette rentrée ? »

Devant le Palais universitaire, mardi 1er septembre.

C’est la rentrée. Une rentrée particulière, serinent tous les médias. Mais qu’a-t-elle de si particulier, cette rentrée ? Sans craindre de provoquer, je dirai que ce qu’il y a de particulier dans cette rentrée, ce n’est ni le masque, ni le gel hydroalcoolique ou la distanciation sociale. Ce qu’il y a de particulier, c’est la présence d’étudiants sur le campus ! C’est qu’ils avaient disparu depuis la mi-mars. Masqués, mais ils sont là. Tout comme les enseignants et les personnels. Ils sont là ; et le mot « présent » qui fleure si bon l’école quand on fait l’appel, a plus que jamais tout son sens. Quelles que soient les difficultés, nombreuses, les angoisses des uns et des autres, ce qui prime, n’est-ce pas d’abord la joie des retrouvailles et la renaissance d’un campus en coma artificiel depuis six mois ? Une joie grave, dirons-nous. Nous le savons : les semaines à venir vont être déterminantes. La présence de milliers de personnes sur nos campus, les cours, les réunions, les événements culturels : autant d’occasions rêvées pour le virus toujours en embuscade. Les premières semaines constituent le défi d’un retour à la vie de nos universités. Nous devons être prudents, vigilants et rigoureux dans la gestion des mesures sanitaires. Mais notre mission au service des étudiants, dont la présence physique nous a tant manquée, mérite cet investissement dans les mesures sanitaires. Les étudiants seront les premiers acteurs de cette rentrée responsable. Déjà, certains se sont formés pour circuler parmi nous en « brigades sanitaires » pour sensibiliser leurs condisciples aux différentes mesures barrières à respecter. Mais la Covid-19, pour virulente qu’elle soit, ne doit pas faire oublier qu’elle a fait s’aggraver une situation depuis longtemps préoccupante : la précarité de nombreux étudiants. Elle va s’accentuer. La crise sanitaire est déjà une crise sociale. Aussi fort que notre combat contre le virus, notre engagement auprès des étudiants, avec leurs associations, avec nos services de médecine, de vie universitaire, doit être total pour réussir leur retour sur nos campus. Une rentrée particulière. Assurément. Jeudi 10 septembre aura lieu la cérémonie de rentrée de notre université. En plein-air et dans le respect des mesures d’hygiène. À ce jour, jamais autant de personnalités ne s’étaient annoncées pour cet événement. Signe d’un fort désir de la société tout entière de retrouver une université où les étudiants répondent « présent » pour oser une année de cours, et les personnels pour relever le défi de la réussite. Bonne rentrée à tous.

Michel Deneken
Président de l'Université de Strasbourg

Rentrée 2020 : tous masqués ! Changer d'article