Focus

Que se passe-t-il chez nos voisins européens ?

L'Université de Vienne propose de découvrir ses secrets et son histoire. Crédit : Université de Vienne
L'Université de Vienne propose de découvrir ses secrets
et son histoire. Crédit : Université de Vienne

Alors que dans l’espace européen, toutes nos universités partenaires ont fermé leur campus, la vie universitaire, elle, n’a pas cessé pour autant. Etudiants, enseignants, chercheurs et personnels poursuivent leurs activités grâce aux innombrables moyens spécialement mis à leur disposition ou à des initiatives originales qu’ils ont eux-mêmes développées. Petit tour d’horizon.

Crise sanitaire oblige, nos universités partenaires se sont mises au diapason : télétravail lorsque cela est possible pour le personnel administratif, enseignements et examens à distance, fermeture des laboratoires excepté ceux dont les activités de recherche sont étroitement liées à la lutte contre le Covid-19 ou encore suspension des voyages à l’étranger. « Au cours des dernières semaines, les laboratoires ont uni leurs forces pour vaincre le virus et les facultés sont passées à l'enseignement numérique avec une rapidité remarquable », se félicite Kurt Deketelaere, secrétaire général de la Ligue des universités de recherche européennes (LERU), dont fait partie l'Université de Strasbourg.

Si les frontières géographiques sont fermées, les présidents et recteurs d’universités d’Eucor – Le Campus européen ont réaffirmé leur engagement dans une coopération transfrontalière : « Nous appelons tous les étudiants et étudiantes, chercheurs et chercheuses, ainsi que tous les collaborateurs et collaboratrices de nos universités, à poursuivre leurs collaborations bi- et trinationales avec les moyens numériques. Mettez à profit les possibilités de l’enseignement numérique ! Rencontrez-vous par téléconférence et vidéoconférence ! ».

Sur tous les sites web institutionnels, le désormais très connu virus Covid-19 fait la une. Dans des rubriques dédiées défile une mine d’informations mises à jour quotidiennement : newsletters, foires aux questions, guides pratiques, consignes des autorités sanitaires ou encore annonces gouvernementales.

Le Success guide met à disposition des étudiants  de l'Imperial College de Londres des outils  d’apprentissage à distance. Crédit : Imperial  College London
Le Success guide met à disposition des étudiants de l'Imperial
College de Londres des outils d’apprentissage à distance.
Crédit : Imperial College London

Afin d’assurer, dans les meilleures conditions, le suivi des cours et la préparation de leur examens en ligne, les étudiants de l’Impérial College de Londres peuvent compter sur le Success guide, qui met à disposition des outils d’apprentissage à distance et de nombreux conseils. La rubrique Live well, work well propose des méthodes pour favoriser le bien-être de la communauté universitaire, tout en conciliant vie professionnelle et personnelle : challenge « 31 jours de méditation » grâce à la plateforme Zoom, coaching pour les managers via LinkedIn.

A la Faculté de psychologie de Bâle, une équipe composée de spécialistes qualifiés du Centre de psychologie du développement et de la personnalité et du Centre de psychothérapie, offre conseils et soutien à tous les membres de l’université.

« Dans son nouveau blog, le Musée zoologique propose des activités pour les personnes de tous âges, dont la plus populaire a été son Open Your Window Bingo, qui à travers le jeu, encourage les familles à observer ensemble la faune sans quitter la maison ». Voici une idée d’activités parmi tant d’autres que le vice-chancelier Stephen J. Toope, de l’Université de Cambridge, a partagée dans une des lettres quotidiennes qu’il adresse à la communauté.

Et pourquoi ne pas faire une pause en partant en expédition virtuelle, depuis son canapé, pour aller découvrir les secrets et l’histoire fascinante du campus de l’Université de Vienne ?

Des chercheurs de l’Université de Bâle testent  virtuellement plus de 600 millions de substances  pouvant contribuer à la fabrication de  médicaments. Crédit : Université de Bâle
Des chercheurs de l’Université de Bâle testent virtuellement plus
de 600 millions de substances pouvant contribuer à la fabrication
de médicaments. Crédit : Université de Bâle

Une vue kaléidoscopique du coronavirus

Tout comme à l’Université de Strasbourg, nos partenaires ont lancé leurs campagnes de dons pour soutenir la recherche. Le combat contre le virus SARS-CoV-2 (le nom scientifique du coronavirus Covid-19) est au cœur et au croisement de toutes les disciplines : virologie, épidémiologie, mais aussi psychologie ou encore sociologie.

Comment fabriquer des masques en impression 3D ? Pourquoi le maintien d’une activité sportive est bénéfique pour notre système immunitaire ? Comment l’intelligence artificielle peut aider à combattre le Covid-19 ? C’est ce que s’attachent à expliquer, dans des séries de podcasts vidéo, les chercheurs des universités de Barcelone et de Fribourg-en-Brisgau.

A Copenhague, des doctorants ont développé une nouvelle application web interactive pouvant estimer en temps réel le nombre de personnes infectées, décédées et guéries à l’échelle planétaire et comparer les données à des fins statistiques.

Des équipes de l’Université de Bâle s’appuient quant à elles sur des applications informatiques pour tester virtuellement plus de 600 millions de substances pouvant contribuer à la fabrication de médicaments. D’autres chercheurs ont diffusé une enquête en ligne pour évaluer la manière dont les mesures actuelles de lutte contre l’épidémie affectent le rythme et la qualité du sommeil.

Les étudiants de l'Université d'Amsterdam chantent l'ancien Hold on Spirituel. Crédit : Université d'Amsterdam
Les étudiants de l'Université d'Amsterdam chantent l'ancien
Hold on Spirituel. Crédit : Université d'Amsterdam

Everything will be all right

L’Université de Cambridge est fermée ? Qu’à cela ne tienne ! Des étudiants du Département des sciences et technologies informatiques ont reconstitué leur campus et s’y promènent grâce au jeu vidéo Minecraft !

Le 20 avril sur UvA Radio – média créé et animé par les étudiants de l’Université d’Amsterdam – la compagnie Comedy Undergradz and Cole Studio était invitée à « apporter de la joie de et de la bonne humeur en ces temps troubles ».

Qui a dit qu'il fallait être dans la même pièce pour chanter ensemble ? Le chœur de gospel de cette même université diffuse sur Facebook un message plein d’espoir : sous la direction de Caro Dest et de Julia Morren, les étudiants chantent l'ancien Hold on spirituel.

Regardez, écoutez, partagez... !

Christelle Cura et Stéphanie Meyer-Thomas

Une myriade de ressources à po... Changer d'article  Relations internationales : in...