Université

« Le PUI, garant d’un continuum dans la gestion de projets »

Pierre Mirabel
Pierre Mirabel

Offrir aux enseignants-chercheurs un guichet unique, facilitateur pour leurs projets en formation ou recherche : la raison d’être du Pôle unique d’ingénierie (PUI) n’a pas varié depuis sa création, tout en s’étoffant et se professionnalisant. Le point avec Pierre Mirabel, directeur adjoint de la Direction de la recherche et de la valorisation (Direv), qui a en charge sa coordination.

Rappelez-nous l’historique et les missions du PUI…
Créé en 2013, doté au départ de quatre chargés d’affaires, le PUI rassemble en un seul lieu toutes les compétences métiers pour faciliter la vie des porteurs de projets à l’Unistra. En leur offrant un service transversal, exemplaire à l’échelle des universités européennes, on les soulage de la charge d’aller frapper auprès de chaque interlocuteur administratif (relations internationales, finances, ressources humaines, agence comptable, scolarité…). Nous nous positionnons donc comme facilitateurs, à l’interface de tous ces services.

De quels projets parle-t-on ?
Le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche fonctionne de plus en plus par l’obtention de crédits obtenus en réponse à des Appels à projets (AAP) ciblés. Dans ce contexte, nous offrons notre expertise pour tous types de projets, de formation ou de recherche, à l’échelle nationale, européenne et internationale : les programmes Interreg, les dispositifs Marie-Curie-Sklodowska, ceux de l’Université franco-allemande (UFA), de l’Agence nationale de la recherche (ANR)… A ces derniers, nous obtenons de très bons taux de participation et de réussite, avec 100 dossiers instruits et 30 % de projets lauréats en 2019. Ces projets (par exemple le montage d’une formation transfrontalière ou le lancement de collaborations de recherche internationales ou nationales) sont d’ampleur variable, avec des montants allant de quelques milliers d’euros à 2,5 millions sur plusieurs années pour un ERC (European Research Council). Ils concernent les trois grands domaines*, avec une montée en puissance notable des Sciences humaines et sociales (SHS). A noter que 2020 est une année charnière, avec la bascule du programme européen Horizon 2020 à Horizon Europe, et la nouvelle génération des Interreg (5 à 6). Nos buts : permettre la mise en œuvre des projets de formation et de recherche, augmenter nos taux de succès et élargir le panel de ceux qui nous sollicitent.

L'équipe du PUI
L'équipe du PUI

Comment s’organise le pôle ?
En deux branches principales, recherche et formation. Chacune étant elle-même subdivisée en deux bureaux (schématiquement : niveaux national et international, voir organigramme). Nous comptons aujourd’hui neuf chargés d’affaires.
De la veille sur les appels à projets, à l’instruction des contrats, en passant par leur suivi et in fine leur justification financière (avec actuellement quatre personnes dédiées à cette fonction), le continuum est complet. C’est très important de le souligner !
Par ailleurs, nos chargés d’affaires représentent l’Unistra dans les réseaux (LERU, CPU...), pour s’informer des évolutions des programmes et répercuter les changements auprès de la communauté universitaire. Nos liens sont forts avec nos partenaires du site, CNRS et Inserm. Nous travaillons conjointement à la préparation des prochaines programmations, pour lesquelles des formations seront animées au second semestre, et nous étudions l’opportunité de la création d’un « club des talents » commun, pour encourager les candidatures grâce au retour d’expérience des lauréats du site. Un recrutement est en cours.

Le pôle a connu quelques changements récents…
Un besoin avait été identifié pour répondre aux appels à projets relatifs à formation à l’échelle nationale. Nous y avons répondu en recrutant une nouvelle chargée d’affaire, Clémence Kelche. Pour des raisons pratiques, son poste est « externalisé » à la Direction des études et de la scolarité (DES). Nous avons l’habitude de travailler sur plusieurs sites, avec le bureau Europe et international basé à la Maison universitaire internationale (MUI).
Nous avons également recruté Antoine Surget (en charge précédemment des contrats Interreg au sein du département du Pas-de-Calais) comme coordinateur de nos deux bureaux Recherche.

La Mission investissements d’avenir (MIA) répond elle aussi à des AAP : comment s’articulent vos missions ?
La MIA répond aux AAP au titre de l’établissement et non comme les porteurs de projets individuels. Elle structure la réponse à des AAP présentant des enjeux structurels et politiques majeurs pour l’établissement. De notre côté, nous recherchons des crédits hors de l’université, avec un fort enjeu de rayonnement.

  • Pour contacter le PUI, une adresse unique : pui@unistra.fr / Simona Mazilu (68.85.12.81)

Elsa Collobert

* Droit, économie, gestion, sciences humaines et sociales ; sciences et technologies ; vie et santé.

Prenez date de la prochaine Jo... Changer d'article  Responsable de bibliothèque, e...