Focus

Le train des réfugiés s'arrêtera à Strasbourg

60 étudiants en exil ont fait cette année leur rentrée à l'Université de Strasbourg (ici lors de la réunion de rentrée, à la MUI).
60 étudiants en exil ont fait cette année leur
rentrée à l'Université de Strasbourg (ici lors de
la réunion de rentrée, à la MUI).

Un appel à la mobilisation des personnels et étudiants de l'université est lancé, à l'occasion de l'arrêt du train de la solidarité avec les réfugiés, à Strasbourg, en amont de la tenue du Forum mondial des réfugiés. L'événement se déroule les 13 et 14 décembre, avec une journée de formation obligatoire, le 3 décembre.

L'Université de Strasbourg s’est engagée depuis plusieurs années pour l’accueil, la formation et l’insertion d’étudiants et de chercheurs en exil, sous l'impulsion notamment de son vice-président Culture, sciences en société, Mathieu Schneider.

A l’occasion du premier Forum mondial des réfugiés, qui se tiendra à Genève, en décembre prochain, la France a décidé de faire circuler un train de la solidarité avec les réfugiés. Il s’arrêtera dans cinq villes, dont Strasbourg. Lors de cet arrêt, les 13 et 14 décembre, un appel est lancé aux bénévoles (personnes réfugiées et non réfugiées) qui aimeraient participer aux visites guidées de l’exposition du train, au stand d’information en gare et à l’organisation et la coordination des acteurs. Personnels et étudiants de l'université, tous sont invités à proposer leur aide et à participer à cet événement.

  • Réunion de formation obligatoire, mardi 3 décembre, dans les locaux de la Ville de Strasbourg, entre 14 h et 17 h
  • En savoir plus

Une expérience pour sortir de ... Changer d'article  Nouveaux horizons pour la lice...