Université

Le statut et les missions des enseignants-chercheurs en discussion

Lors des échanges le 26 septembre.
Lors des échanges le 26 septembre.

Environ 200 enseignants-chercheurs ont répondu à l’invitation du président de l’Université de Strasbourg, Michel Deneken, et de la vice-présidente Ressources humaines et Politique sociale, Elisabeth Demont, jeudi 26 septembre. Au programme de cette rencontre dans l’amphithéâtre Cavaillès, un débat ouvert sur le statut et les missions des enseignants-chercheurs, en lien avec l’un des volets du projet de la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR).

Le 1er février 2019, le Premier ministre a annoncé le démarrage de la réflexion sur le projet de la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Depuis cette date, des groupes de travail composés de personnalités françaises et étrangères (parlementaires, scientifiques, dirigeants d’organismes, présidents d’université, acteurs industriels) ont été constitués autour de trois thématiques : le renforcement des capacités de financement, l’adaptation des politiques de ressources humaines, le développement de la recherche partenariale. Le 23 septembre dernier, les différents groupes de travail ont présenté leur rapport au Premier ministre.

C’est dans ce contexte que les enseignants-chercheurs de l’Université de Strasbourg ont été invités à une présentation des pistes évoquées, en particulier concernant le volet Ressources humaines. Pour initier le débat, Elisabeth Demont a présenté différentes réflexions communiquées par la Coordination des universités de recherche intensive française (Curif) et par la Conférence des présidents d’université (CPU) sur les pistes d’évolution des statuts et des missions des enseignants-chercheurs. Parmi les principales propositions : la revalorisation des rémunérations (en particulier en début de carrière), la révision du processus de recrutement pour converger vers les standards internationaux, l’assouplissement du cadre des missions et la révision de la comptabilisation de leurs activités ou encore une réflexion sur un statut unique allant de l’enseignant au chercheur.
« Nous souhaitons, au sein de l’université, initier un processus de concertation autour de cette thématique des ressources humaines, ceci dans la continuité de la concertation Cap2030. Il est nécessaire que l’université s’empare d’un certain nombre de sujets pour être acteur et partie prenante de ces changements », a introduit Michel Deneken.

Place aux échanges ensuite, sous forme de questions, de réactions, d’interpellations, qui ont vu de nombreux sujets émerger :

  • L’équilibre complexe entre l’enseignement et la recherche au cours de la carrière d’un enseignant-chercheur
  • La flexibilité entre enseignement et recherche en fonction de la période d’activité
  • L’évolution des publics d’apprenants et des méthodes pédagogiques
  • Les procédures administratives liées aux activités d’enseignement
  • Les procédures de recrutement des enseignants-chercheurs
  • La reconnaissance de l’engagement pédagogique
  • Les différents statuts des enseignants-chercheurs et leur évolution
  • Les perspectives d’évolution de carrière
  • Le lien fonctionnel entre les enseignants-chercheurs et les personnels Biatss

Pour permettre d’avancer de manière constructive, cinq thématiques seront proposées dans différents ateliers jusqu’à la fin de l’année. La programmation du calendrier des différents rendez-vous est en cours. « Nous souhaitons initier des temps collectifs de réflexion dans le cadre d’ateliers thématiques. Ces réflexions seront restituées sous la forme de préconisations pour notre établissement et pour les différents groupes de travail auxquels l’université participe à un niveau national. Il est nécessaire que l’université mette en perspective ses réflexions en la matière pour proposer des pistes au niveau local, tout en s’inscrivant dans un contexte national », a ajouté Michel Deneken.

Les cinq thématiques des ateliers :

  • Accompagnement professionnel personnalisé des enseignants-chercheurs : comment le renforcer ?
  • Référentiel temps des enseignants-chercheurs - Compte épargne enseignement et recherche - CRCT pour projet pédagogique…
  • Périmètres de missions des enseignants-chercheurs dans leurs différentes responsabilités
  • Recrutement des enseignants-chercheurs : généralisation de la mise en situation professionnelle à l’Unistra
  • Egalité professionnelle et lutte contre les discriminations

Frédéric Zinck

La loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et son contexte en quelques dates

  • Mars 2018 : proposition de la Coordination des universités de recherche intensive française (Curif) portant sur des réflexions en termes de ressources humaines
  • Février 2019 : annonce par le Premier ministre du démarrage du travail sur la LPPR et constitution des groupes de travail
  • Juin 2019 : publication d’un guide « Repères pour l’exercice du métier d’enseignant-chercheur » téléchargeable sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
  • Septembre 2019 : publication par la Conférence des présidents d’université (CPU) d’un communiqué sur des propositions d’évolution du statut des enseignants-chercheurs
  • 23 septembre 2019 : restitution auprès du Premier ministre des conclusions des groupes de travail (LPPR)
  • D’octobre 2019 à janvier 2020 : réflexion au sein de l’Unistra sur l’évolution du statut et des missions des enseignants-chercheurs et restitutions des conclusions
  • Fin 2019 : rédaction de la proposition de loi en vue de débats parlementaires début 2020, pour une application au 1er janvier 2021

La cellule Développement durab... Changer d'article  « Les classes sortent en boîte...