Focus

L’alliance EPICUR, une nouvelle université européenne

Le 26 juin, la Commission européenne a annoncé les résultats du premier appel à projet pilote d’universités européennes, dans le cadre du programme Erasmus+. L’alliance EPICUR, composée de huit partenaires à travers l’Europe et pilotée par l’Université de Strasbourg, fait partie des 17 lauréats, sur les 54 dossiers déposés.

L’alliance EPICUR (European Partnership for an Innovative Campus Unifying Regions) a pour objectif de devenir une université européenne attractive, innovante et tournée vers la nouvelle génération de citoyens européens, afin de faire face aux grands défis sociétaux de l’Europe de demain. Les huit membres de cette alliance sont l'Université Adam-Mickiewicz, Poznań (Pologne) ; l'Université d'Amsterdam (Pays-Bas) ; l'Université Aristote de Thessalonique (Grèce) ; l'Université de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne) ; l'Université de Haute-Alsace (France) ; le Karlsruher Institut für Technologie (Allemagne) ; l'Université de Ressources naturelles et des sciences de la vie, Vienne (Autriche) et donc l'Université de Strasbourg. Le financement alloué pour sa mise en œuvre portera sur trois ans, pour un montant de 5 millions d’euros maximum.

Une Europe de la connaissance par-delà les frontières

« Avec ce résultat, c'est une nouvelle étape importante pour notre université, qui mise plus que jamais sur les jeunes générations, s’est réjoui le président de l’Université de Strasbourg, Michel Deneken. L'alliance EPICUR s'engage désormais à construire un projet profondément ancré dans les valeurs d'une Europe de la connaissance par-delà les frontières. »
Les trois premières années du projet correspondent à une phase pilote dans le processus à long terme de création de l’université européenne entièrement intégrée aux universités partenaires. Le projet est constitué de six programmes d’actions, chacun piloté par une université membre de l’alliance : 

  • management du projet, pilotage de l’alliance (Strasbourg) ;
  • favoriser le multilinguisme et la gouvernance inclusive (Amsterdam) ;
  • mettre en œuvre des méthodes innovantes d'apprentissage et d'enseignement pour les citoyens européens de demain (Fribourg) ;
  • ouvrir la voie à un campus interuniversitaire, en utilisant une approche centrée sur les étudiants et le personnel (Thessalonique) ;
  • renforcer et connecter les régions par le biais d'une université européenne : développement au sein des régions européennes et entre ces mêmes régions (KIT) ;
  • dissémination et partage de bonnes pratiques, coopération durable (Strasbourg).

« Nous sommes heureux d’avoir remporté cette première étape car nous travaillons depuis de nombreux mois à la création de cette université européenne aux côtés de nos partenaires, indique Christelle Roy, porteuse du projet de l’alliance EPICUR et vice-présidente Stratégies et développements de l’Université de Strasbourg. Nous partageons évidemment tous la même vision et la même ambition pour l’alliance : notre objectif est de construire des ponts entre les communautés académiques des huit universités partenaires, servant ainsi de centres intellectuels pour la recherche et l’innovation. »

La prochaine étape consiste à mettre en place les équipes dédiées dans chaque université, pour que le projet entre dans une phase opérationnelle dès la rentrée.

EPICUR en chiffres :

300 000 étudiants
18 000 enseignants-chercheurs
16 000 personnels administratifs

Rentrée vitaminée ! Changer d'article  Le Musée zoologique prépare sa...