Université

« Ce sont les relations avec les autres qui nous enrichissent »

Lina Tremisi, nouvelle ambassadrice du réseau  Alumni pour l'année universitaire 2019-2020.
Lina Tremisi, nouvelle ambassadrice du réseau
Alumni pour l'année universitaire 2019-2020.

Suite à la passation du 21 juin 2019, Lina Trémisi est devenue l’ambassadrice du réseau Alumni de Strasbourg pour l’année 2019-2020. Responsable du développement de produits et services innovants à la CTS, elle succède à Jean-Claude Gall dans cette mission. Son rôle ? Impulser une initiative structurante pour le réseau. Rencontre avec une personne qui a à cœur de transmettre son savoir.

Comment êtes-vous devenue ambassadrice du réseau Alumni ?
Depuis cinq ans, j’interviens déjà en tant que marraine. Je consacre en effet quelques soirées par an pour aider les étudiants dans leurs démarches de recherche d’emploi ou de stage. Je reste attentive à ce qu’ils restent dans une dynamique positive et prennent plus confiance en eux. C’est très valorisant. Agnès Villanueva, la directrice du Service relations Alumni, m’a proposé le rôle d’ambassadrice, pour succéder à Jean-Claude Gall. Mon investissement, ma présence régulière aux soirées et mon parcours assez atypique ont sûrement joué en ma faveur ! J’ai été honorée par cette demande et j’ai accepté sans hésiter de me mettre au servir d’une si belle cause.

Pourquoi avoir accepté d’être ambassadrice ?
Les alumni de l'Université de Strasbourg forment un réseau à l’image de l’Unistra : dynamique, innovant et d’excellence. J’ai envie de participer à défendre et à porter ces valeurs, en interne et en externe. Ma fonction d’ambassadrice va me donner l’opportunité d’agir encore plus et d’innover, dans la continuité de mon rôle de marraine et surtout du précédent ambassadeur, qui a initié une dynamique très positive. Cela représente en quelque sorte l’aboutissement de mon engagement. Cette charge me demandera plus d’investissement en termes de temps, mais le fait que ce « mandat » ne dure qu’un an m’a décidée à l’accepter. Comme je suis membre de plusieurs associations, je vais devoir un peu jongler entre mes différentes activités. J’ai déjà commencé à hiérarchiser mes priorités dans ce sens, en prévision de la rentrée. Et puis, je suis quelqu’un qui aime beaucoup apprendre. Cette année, je vais être amenée à rencontrer encore plus de personnes. Cela va me permettre de grandir, car ce sont les relations avec les autres qui nous enrichissent.

Vous parliez de votre parcours atypique. En quoi est-ce un atout ?
J’ai obtenu trois diplômes et j’en suis à ma cinquième vie professionnelle ! J’ai commencé par une école de commerce, avant une reconversion à 34 ans en sciences de l’éducation, avec une spécialité en andragogie (éducation des adultes), qui m’a donné le goût de la transmission du savoir. Travailler dans la communication et le conseil m’a permis de développer ma capacité d’écoute et d’adaptation à mes interlocuteurs, tout comme ma compréhension du monde économique et de ses ressorts. J’ai collaboré avec des entreprises de secteurs très variés, acquis des connaissances sur leur fonctionnement et leurs différents domaines d’activité. Ce qui m’a facilité la tâche pour développer la formation continue à l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Strasbourg, dont les huit filières couvrent un éventail très étendu de compétences et de savoirs. Ma formation commerciale et marketing initiale, combinée à celle en pédagogie, m’a également aidée pour répondre aux attentes des entreprises alsaciennes avec lesquelles j’ai collaboré. J’ai souvent dû m’adapter et monter un programme de formation sur mesure. Toutes ces expériences me sont utiles pour conseiller les étudiants avec mon regard extérieur et − c’est mon souhait − être force de proposition dans ma nouvelle fonction.

Un avant-goût de ce que vous allez pouvoir réaliser ?
J’ai déjà rendez-vous fin août avec le vice-président Formation de l’université , Benoît Tock, et Agnès Villanueva, pour imaginer une feuille de route. D’ici-là, je vais réfléchir aux différentes façons de développer et faire rayonner les actions qui sont déjà bien établies : j’ai très envie d’innover dans une continuité d’esprit pour respecter les critères d’excellence de l’Unistra. J’aimerais notamment contribuer à créer de nouveaux formats d’échanges, de transmission, de collaboration ; et bien entendu à développer le réseau (et son écosystème).
Accompagner le rayonnement de l’université dans toutes ses composantes et créer du lien tant pour les anciens, les étudiants et les personnels, est un objectif passionnant et motivant. Je ne pouvais pas rêver mieux comme mission !

Propos recueillis par Vanessa Narbonne

Carton plein pour la collecte ... Changer d'article  Relations internationales : de...