Communauté

La médaille d'or du CNRS pour le physico-chimiste Thomas Ebbesen

Michel Deneken (président de l'Université de  Strasbourg), Thomas Ebbesen, Patrice Soullie  (délégué Alsace du CNRS), Jean-Marie Lehn,  Jules Hoffmann et Misako Ebbesen.
Michel Deneken (président de l'Université de
Strasbourg), Thomas Ebbesen, Patrice Soullie
(délégué Alsace du CNRS), Jean-Marie Lehn,
Jules Hoffmann et Misako Ebbesen.

Le physico-chimiste Thomas Ebbesen, professeur à l’Université de Strasbourg, vient de recevoir la médaille d’or du CNRS. Pour fêter cette prestigieuse récompense scientifique, l’ancien directeur de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires a réuni son équipe, ainsi que quelques collaborateurs et amis autour d’un verre, mercredi 3 juillet 2019.

« C’est très émouvant pour moi, c’est comme une acceptation par le système français », souligne Thomas Ebbesen, chercheur franco-norvégien, lors d’un petit discours improvisé au sixième étage de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (Isis). La nouvelle est tombée officiellement une demi-heure plus tôt sur le site du CNRS : le chercheur vient d’obtenir la médaille d'or du CNRS, l’une des plus prestigieuses récompenses scientifiques françaises.

« C’était très secret, certaines personnes invitées ce midi ont cru que c’était parce que j’étais devenu grand-père, que j’avais reçu un prix du gouvernement japonais… On a même pensé que j’étais nommé à la Commission européenne », plaisante le chercheur, coupe de champagne à la main, qui tient à remercier toute son équipe pour cette distinction à laquelle il ne s’attendait pas, fruit de quarante années de collaborations.

Marion Riegert

La prévention dans le cartable Changer d'article  Un 5e prix Nobel à l'Unistra e...