Focus

Génération start-up transforme l'essai

Mardi 4 juin 2019, jeunes entrepreneurs, investisseurs, experts du territoire et structures d’accueil et d’accompagnement aux entrepreneurs ont partagé leurs succès et conseils avisés avec les 600 étudiants et chercheurs de passage dans les locaux de Télécom physique Strasbourg (TPS) et l’École supérieure de biotechnologie de Strasbourg (ESBS), à l’occasion du festival Génération start-up*. Une journée de formation et de sensibilisation dédiée à l’entreprenariat et à l’innovation, ponctuée par la remise des prix du challenge Mature your Phd et du hackathon HackeTaFac.

* Bénéficie du soutien de l'Initiative d'excellence, dans le cadre des Investissements d'avenir

Quatre doctorants de l’Université de Strasbourg en pleine maturation

Le festival Génération start-up a été l'occasion de dévoiler les lauréats du premier challenge Mature your PhD*. Les quatre doctorants retenus bénéficieront de l’accompagnement de Conectus pour développer leurs projets innovants.

Lancé en novembre dernier par Conectus, Mature your PhD offre aux doctorants porteurs d'un projet un accompagnement, pour leur permettre d’acquérir des compétences socio-économiques et de possibles financements. Le but ? Faciliter l’insertion professionnelle après la thèse, voir même créer une start-up à partir de leur projet. Ils seront notamment formés à la gestion de projet et à l’entreprenariat.

Au terme d’une sélection parmi les doctorants candidats des universités alsaciennes, les quatre lauréats, tous de  l’Université de Strasbourg sont :

  • Farah Bouhedda (par ailleurs gagnante de la finale régionale MT180), 3e année en biologie moléculaire, biotechnologies à l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (UPR 9002), qui développe de nouveaux aptamères d'ARN fluorogènes pour la conception d'outils d'imagerie ;
  • Benoît Ribbon, 3e année de géographie au Laboratoire image, ville, environnement (Live-UMR 7362), qui travaille sur le traitement des données dans l’étude du métabolisme des territoires ;
  • Salima El Yakhlifi, 2e année de physique-chimie à l’Inserm (UMR 1121). Son sujet de thèse est « le contrôle de la structure et des propriétés de la polydopamine en suspension et à l’état de film » ;
  • Elisabete Cruz da Silva, 2e année en sciences de la vie et de la santé au laboratoire de bioimagerie et pathologie (UMR 7021), dont le sujet de recherche est l’identification et le suivi d’aptamères cytosoliques ciblant EGFR (Epidermal Growth Factor Receptor).

Dernière ligne droite pour Ern... Changer d'article  Un chantier haut en couleurs