Focus

Un Musée zoologique transformé pour 2022

Le Musée zoologique doit fermer ses portes au  lendemain de la Journée européenne des  musées, en septembre 2019.
Le Musée zoologique doit fermer ses portes au
lendemain de la Journée européenne du
patrimoine, en septembre 2019.

Un projet supplémentaire de transformation du boulevard de la Victoire : après la réfection des bains municipaux (en cours), la construction du Studium ou encore d’un nouveau Planétarium (à venir), c’est le Musée zoologique qui va entrer prochainement dans une phase de grands travaux de trois ans.

1,2 million de spécimens, dont les plus anciens datent de 1760, le tout dans un bâtiment de la Neustadt classé au patrimoine de l’Unesco : c’est peu dire que le Musée zoologique ne manque pas d’atouts… Toutefois, sa muséographie, vieillissante, nécessitait d’être modernisée.

Porté par l’université et la ville, respectivement propriétaires du bâtiment et des collections patrimoniales, le projet de rénovation ambitionne de transformer l’équipement et sa muséographie. Réinterroger les relations entre les hommes, les animaux et l’environnement, au regard des évolutions irréversibles à l’œuvre en termes de conditions de vie, de santé, de biodiversité et de climat, en s’appuyant sur une mise en valeur améliorée de collections exceptionnelles : tels sont les deux piliers de la rénovation du musée.

Il fermera ses portes au public à la fin de l’été 2019, probablement au lendemain de la Journée du patrimoine du 22 septembre. Sa réouverture est programmée au printemps 2022. Pendant toute cette période, le musée restera actif et présent auprès de ses publics, par le biais d’actions de médiation hors-les-murs.

Les réserves du Musée zoologique regorgent de trésors...
Les réserves du Musée zoologique regorgent
de trésors...

Pôle science, culture et société

La transformation des 1 800 m2 d’espaces d’exposition s’accompagne logiquement de la rédaction d’un nouveau Projet scientifique et culturel (PSC), qui réaffirme les objectifs et la stratégie du musée pour les années à venir, particulièrement en ce qui concerne ses publics et ses collections. Le parcours de visite alternera entre expositions permanentes, semi-permanentes et temporaire, espaces de médiation, de laboratoire et de ressources. Ce choix a été préféré à un découpage classique permanent/temporaire. Améliorer l’accueil de tous les publics, y compris des personnes à mobilité réduite, fait partie des objectifs affichés.

Ce projet s’inscrit dans le contexte plus large de la création du Pôle science, culture et société, qui vise à créer un ensemble cohérent comprenant Musée zoologique, Planétarium, instituts de zoologie et de géologie rénovés. Le Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg, en charge du déploiement de la politique culturelle des savoirs scientifiques, de la gestion du Planétarium et de la conservation et valorisation des collections et musées universitaires, est partie prenante du projet.

Cette ambitieuse opération s’élève à 13 millions d’euros TDC (toutes dépenses confondues), financés en partie dans le cadre de l’Opération campus.

« Nous avons des lauréats de t... Changer d'article  Contours et contenus du Studiu...