Arts, sciences et culture
Arts, sciences et culture

« Les Rencontres européennes de littérature à Strasbourg, noyau dur de Traduire l’Europe »

La huitième édition des Rencontres européennes de littérature à Strasbourg (Rels) se déroulera du 15 au 23 mars. Pascal Maillard*, membre du comité d’organisation, nous éclaire sur l’implication de l’université dans ces rencontres et leur articulation avec la manifestation "Traduire l’Europe". 

Quelle est l’origine des Rencontres européennes de littérature à Strasbourg ?
Les Rels ont été organisées pour la première fois en 2005. C’est un cycle de rendez-vous qui s’articule autour des trois grands prix littéraires de Strasbourg : le prix de littérature francophone Jean Arp, le prix du patrimoine Nathan Katz – qui distingue une œuvre du patrimoine littéraire alsacien – et le prix européen de littérature. Les lauréats de ces trois prix sont le socle des Rencontres. L’ensemble des manifestations les mettent en valeur, que ce soit par des éclairages de spécialistes, d’universitaires ou par des événements culturels (représentations théâtrales, expositions, concerts, etc.).

Quel rôle l’Université de Strasbourg joue-t-elle dans cette manifestation ?
L’Université de Strasbourg est partenaire des Rels depuis leur création. Elle co-organise ces rencontres avec l’Association capitale européenne des littératures (Acel), la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg. Toute une série de manifestations se déroulent au sein de l’université ; celles-ci sont de plus en plus destinées aux étudiants – une rencontre est notamment organisée entre le lauréat du prix Jean Arp et la communauté universitaire – et s’ancrent dans des problématiques de formation et de recherche. À ce jour, quatre composantes sont associées à l’événement : la Faculté des lettres, celle des langues et cultures étrangères, celle de philosophie et l’UFR des langues et sciences humaines appliquées. De nombreux collègues sont impliqués mais aussi des étudiants, en particulier cette année avec la table ronde « Traduire et éditer la poésie et la philosophie » qui associe les étudiants de deux masters. 

Les Rels s’inscrivent dans le cadre de "Traduire l’Europe". Comment s’articulent les deux manifestations ?
En fait, elles n’en forment qu’une seule. Les Rels sont organisées en complète association avec les médiathèques strasbourgeoises sur la thématique "Traduire l’Europe" proposée depuis 2009 par la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg. Mais cette manifestation est plus large : les médiathèques organisent aussi des événements en lien avec la politique de lecture de la ville. Les Rels sont le noyau dur de "Traduire l’Europe". Mais grâce à "Traduire l’Europe", la littérature vivante d’aujourd’hui irrigue plus largement, en Alsace et par-delà les frontières. L’université y prend toute sa part afin de développer l’idée d’une Europe de la culture qui doit aussi jouer un rôle de vigilance ou de critique à l’endroit du politique. La littérature comme les arts sont une part essentielle de notre mémoire, mais aussi des éveilleurs de conscience. Steiner, Makanine ou Silvia Baron Supervielle auront certainement l’occasion de nous le rappeler. 

Propos recueillis par Floriane Andrey 

*Professeur agrégé à la Faculté de lettres

Arts, sciences et culture

Retour sur les débats de l'Aubette : « Les enjeux de la quête d’excellence et de performance à l’hôpital public »

Le deuxième débat de l’Aubette sur la thématique de la performance à l’hôpital public s’est déroulé ce mardi 5 mars, le jour même de la parution du rapport Couty, faisant suite aux réflexions d’une commission réunissant des acteurs clés de la santé.

Comme l’a mentionné Nicole Gauthier animatrice du débat et directrice du Cuej, « Il y a toujours une actualité autour de l’hôpital : classement des hôpitaux, fermeture des centres de proximité, la situation des urgences, les erreurs médicales, etc. », et donc toujours un intérêt à échanger et débattre sur la quête de performance. C’est notamment sur leurs visions respectives de la performance à l’hôpital que Jean-Christophe Weber, professeur de médecine interne à l’Université de Strasbourg, et Florent Chambaz, directeur du pôle Stratégie aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg ont débattu et confronté leurs points de vue.

Rendez-vous le 10 avril prochain pour un troisième débat sur le thème des villes et territoires créatifs en présence de Jean-Alain Héraud, professeur de sciences économiques à l’Université de Strasbourg et Marc Dondey, directeur de projet Entreprises créatives à la Communauté urbaine de Strasbourg (Direction du développement économique et de l’attractivité).

JW Player goes here

Arts, sciences et culture

Ni Vu Ni Connu : Plug in de scientifiques !

Pour les étudiants et les scientifiques, la recherche documentaire et le partage de connaissances sont des activités majeures et chronophages, même si Internet leur a permis de gagner un temps inespéré et d’être plus exhaustifs. Mais parfois les sites internet seuls ne suffisent plus : plusieurs modules complémentaires ont été développés sur différents navigateurs. Ces modules sont-ils réellement complémentaires des systèmes classiques de recherche ? Le point de vue des chroniqueurs du master Communication scientifique de l’Université de Strasbourg.

JW Player goes here

Arts, sciences et culture

Le cerveau au programme des conférences du Jardin des sciences

En mars et avril, les conférences du Jardin des sciences porteront sur "Le cerveau, entre mythes et réalités" et plus particulièrement le fonctionnement du cerveau, les sources de l'addiction, la nanomédecine etc.
Ces rencontres-débats avec des scientifiques sont organisées pour le grand public et libres d'accès, les jeudis à 18 heures à l'amphithéâtre Fresnel de l'Institut de physique (3 rue de l'Université à Strasbourg).

Arts, sciences et culture

Découverte de la culture persane à la bibliothèque U2-U3

Lieu de ressources documentaires en langue, littérature et civilisation persanes, la bibliothèque U2-U3 organise du 4 mars au 8 avril 2013 une série d’animations à l’occasion de la quinzaine culturelle iranienne.

La bibliothèque propose ainsi de faire découvrir la culture persane à travers des présentations d’ouvrages du Département d’études persanes, des expositions sur les miniatures et la calligraphie, des photos de l’Iran réalisées par des étudiants, des projections de films (Kiarostami et Farhadi) et des lectures des plus grandes œuvres (Hâfez Shirâzi et Omar Khayyam) du patrimoine iranien.

Arts, sciences et culture

Le plasticien Franz Erhard Walter invité de l'UFR des arts

L'UFR des arts de l’Université de Strasbourg invite l’artiste plasticien, Franz Erhard Walter, pour une conférence du cycle intitulé "L’Université des arts – Strasbourg 2012-2013 / À la rencontre des créateurs de notre temps" lundi 11 mars. 

Cet ensemble de six conférences ouvertes au public, donne tour à tour la parole à des personnalités du design, des arts plastiques, du théâtre, de la musique et de l’architecture pour tenter de répondre à la question de la place du créateur dans notre époque. Enjeux de pluridisciplinarité, nouvelles technologies, poids de la tradition dans l’art contemporain, autant de problématiques inhérentes à la création contemporaine qui seront abordées au cours des rencontres.
Franz Erhard Walther, artiste de renommée  internationale, s’intéresse aux rapports entre l’espace, le corps et la sculpture. Il s’attache particulièrement au processus et plus précisément à la conception et à l’expérimentation de processus liés à l’objet et à la matière pour créer des formes.
Ces rendez-vous sont coorganisés par l’Université de Strasbourg, l’École nationale supérieure d’architecture, l’École supérieure d’art dramatique - Théâtre national de Strasbourg, la Bibliothèque nationale universitaire et la Haute école des arts du Rhin.

Arts, sciences et culture

Histoire(s) de télévision : une pensée sur la justice

Du 11 au 22 mars, le cycle de projections Histoire(s) de télévision interroge notre rapport trouble à la médiation de l’actualité judiciaire.

« Qu’il soit politique ou crapuleux, le crime de sang décuple par l’image sa puissance fantasmatique sur nous »*. Ce cycle, présenté par Vidéo Les Beaux Jours en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) et le Service universitaire de l’action culturelle, propose au public de redécouvrir des moments forts parmi les programmes de la télévision publique, en compagnie d’intervenants spécialistes du sujet abordé.
Cette année, il explore le rapport entre télévision et justice et par extension, entre téléspectateur et justice. Il permet de faire mémoire des affaires et des crimes qui ont secoué la société et l’ont questionnée sur l’appareil judiciaire et les lois qui la protègent et la moralisent. Il donne à revoir et à réentendre des personnalités marquantes pour une pensée sur la justice.
Les séances, suivies de débats, sont en entrée libre à la Maison de l’image et à l’Institut Le Bel.

*Exposition Crime & châtiment, Robert Badinter et Jean Clair, 2010, Paris

Arts, sciences et culture

Voyage en Sicile avec le cinéclub italien

Dans le cadre de sa programmation annuelle 2012-2013 intitulée « Voyage en Sicile », le cinéclub italien de l’Université de Strasbourg propose la projection du film Le marchand de rêves (L’uomo delle stelle) de Guiseppe Tornatore (1995) mardi 2 avril.

Cette projection est organisée avec l’Institut d’études romanes – Département d’italien, le Département de langues étrangères appliquées et l’Association des étudiants italiens et italianistes Piazza Grande dans le cadre d’Univerciné, programmation audiovisuelle du Service universitaire de l’action culturelle. 
Elle sera suivie d’une rencontre avec Jean-Claude Mirabella, professeur à l’Université Paul-Valery de Montpellier, conseiller en programmation pour les principaux festivals de cinéma italien organisés sur le territoire français tels que les festivals de Bastia, Toulouse, et Villerupt. 

Pour quelques sous, Joe Morelli, arnaqueur de génie, sillonne la Sicile en 1953 à la recherche de nouveaux talents pour le grand écran. À l'aide d'une pellicule inexploitable volée à Cinecittà, il filme quasiment toute la Sicile, maffieux, communistes, paysans, bergers, carabiniers en leur promettant gloire et richesse. Beata, une jeune Italienne, prendra dans ses filets le marchand de rêves à son propre jeu pour en faire, malgré lui, un autre homme.

Ce film a remporté le Grand prix du jury au Festival de Venise 1995 et fut nommé à l’oscar du meilleur film en langue étrangère.

  • Projection mardi 2 avril à 18 heures à l'amphithéâtre 4 de l'Institut Le Bel

Arts, sciences et culture

« Envisage-moi » : portraits du handicap

L’exposition Envisage-moi, projet initié par l'Université de Strasbourg et le groupe EDF en Alsace, sera présentée du 8 mars au 13 avril 2013 à l'Escarpe. Elle convoque la photographie pour favoriser la rencontre entre étudiants, personnes handicapées et personnes valides à l’université. 

Durant les quelques mois qu’a duré sa résidence de création, le photographe Éric Vazzoler s’est attaché à mettre en lumière « l’éphémère de la santé, de la beauté, de la jeunesse et de la joie et ce, afin de tutoyer la part commune de fragilité et d’imperfection à ceux dits valides et à ceux considérés comme porteurs d’un handicap ».
L’exposition de restitution Envisage-moi présente dix-sept portraits photographiés ainsi qu’un dispositif vidéo et un système d’écoute, permettant une accessibilité aux personnes déficientes visuelles. La parole des acteurs est reprise dans son intégralité sur support papier, et mise à la disposition des personnes déficientes auditives. L’exposition comprend également des travaux réalisés par des étudiants valides et des étudiants handicapés de l’Université à l’occasion d’une série de workshops menés par le photographe sur le thème de l’altérité.

  • Exposition en libre accès de 7 h 30 à 19 h du lundi au vendredi ; ouverture exceptionnelle samedi 9 mars 2013 de 10 h à 16 h.  
  • Pour plus d'informations, voir le dossier de presse.

Arts, sciences et culture

« Riding Riding » : la pratique des skateurs pour une nouvelle vision de l'art

L'exposition Riding Riding, visible du 15 mars au 9 avril au Palais universitaireest le fruit de la cinquième collaboration entre le Fonds régional d’art contemporain (Frac) d’Alsace et le Département des arts visuels de l'Université de Strasbourg dans le cadre du cours professionnalisant « Culture et médiation ».

Conçue par des étudiants en troisième année de licence d'Arts plastiques, l'exposition fait partie des événements réalisés à l'occasion des trente ans des Frac. Le projet d’exposition et le choix des œuvres ont été réalisés à partir de l'installation Riding Modern Art - une collection photographique autour de Spatial Composition 3 (1928) de Katarzyna Kobro de Raphaël Zarka, artiste nominé au prix Marcel Duchamp 2013.  
Interrogeant la nature même de la forme aussi bien que sa situation dans l'espace, Raphaël Zarka collecte des photographies de sculptures publiques pratiquées par des skateurs. Par la relation entre la figure mouvante du skateur et l'aspect statique de la sculpture naît une tension, un « ride » : le skateur propose une nouvelle vision de l'espace urbain et de l’art à travers une pratique dynamique. L’œuvre de Zarka se distingue donc aussi par un réemploi assumé des formes qu’il sélectionne, collecte et met en scène. Tout comme le skateur réinvestit l'espace de la ville et les sculptures publiques, l'artiste se réapproprie le travail des photographes ainsi qu'une sculpture de Katarzyna Kobro. Se mêle alors le jeu à l'audace. 
Des œuvres d'Odile Darbelley et Michel Jacquelin, Philippe Lepeut, BP et Jacques Kaufmann seront aussi exposées. 

  • Exposition du 15 mars au 9 avril 2013 - salle 27 du Palais universitaire de Strasbourg - ouverture du lundi au vendredi de 14 h à 18 h 30, fermée les jours fériés - vernissage jeudi 14 mars à 18 h 30.

Arts, sciences et culture

L'exposition « Délices du jardin » mêle art et plantes

Le Jardin botanique présente sa nouvelle exposition Délices du Jardin, fruit d'une collaboration "art contemporain et sciences" avec l'artiste plasticien Jaime Olivares, du 1er au 15 mars à la Maison interuniversitaire des sciences de l'homme - Alsace (Misha).

L'exposition art et plantes Délices du jardin est le fruit d'une rencontre originale entre le Jardin botanique et l'artiste Jaime Olivares. Il s'agit du dialogue art contemporain et sciences entre les œuvres du peintre et son contenu botanique et pédagogique, présentés dans une scénographie inattendue et dans un lieu de culture ouvert au public, la Misha.
Ce projet ambitionne de lier le savoir-faire de médiation scientifique du Jardin botanique à l'interprétation artistique du peintre et plasticien qui avait débuté sa recherche sur la Jardin botanique avec le premier volet de cette collaboration lors du projet Jardin nourricier en 2011.
Cette exposition est accompagnée de toutes une série d'animations scolaires et tout public dont l'objectif est d'ouvrir un dialogue entre la création artistique et la botanique. 

  • Exposition ouverte au public du lundi au vendredi de 8 h à 19 h.
  • En savoir plus

Arts, sciences et culture

Sortie du tome 21 du « Bulletin analytique d’histoire romaine »

Le tome 21 du Bulletin analytique d’histoire romaine vient de paraître.

Édité par l'unité Étude des civilisations de l’Antiquité de la Préhistoire à Byzance (UMR 7044), ce volume correspond à l’extraction annuelle des données qui alimentent la base de données de la Misha sur l'Antiquité. Il permet une recherche via différents index : « auteurs », « Peuples, hommes, dieux », « Sources », « Noms géographiques », « Thèmes et mots-clés ».

  • ISSN : 0525-1044 ; 456 pages ; 53 euros.
  • Ouvrage disponible au Service des publications de l’Unistra - 03 68 85 62 65 - courriel

Arts, sciences et culture

« Ktèma » : un nouveau numéro sur le détail dans les cultures visuelles

Le nouveau numéro de la revue Ktèma s’intéresse au « détail dans les cultures visuelles (Antiquité-XXIe siècle) ». Il s’agit du recueil des actes du colloque international organisé par l’UMR 7044 (Archimède) qui s’est tenu les 16 et 17 mars 2012.

Ces actes sont l’aboutissement du quatrième thème de recherche abordé dans le cadre du programme transversal mimesis du Centre Archéologie et Histoire ancienne : Méditerranée-Europe (Archimède/UMR 7044). L’objectif était de rassembler des historiens, historiens de l’art, archéologues, philologues et philosophes. Essentiellement fondée sur les cultures visuelles de l’Antiquité, l’approche du détail a également été enrichie de réflexions portant sur la Renaissance et l’époque contemporaine. La place du détail dans les arts et, en particulier, dans les écrits consacrés à la peinture a une longue histoire, mais rares sont les études diachroniques et transculturelles.
L’ouvrage comporte des contributions qui abordent le concept de détail dans la littérature et les arts antiques, les problématiques de l’idiomatisation chrono-culturelle et le statut du détail en tant que paradigme épistémologique. Au total vingt-deux textes posent un regard neuf sur cette « petite chose » aux « contours tellement incertains ».

  • Revue Ktèma n°37 (sommaire), ISSN 0221-5896, 454 pages
  • Sous la direction de Stavros Lazaris
  • Prix public : 65 euros ; offre exceptionnelle pour les étudiants et personnels de l’Université de Strasbourg : 29 euros
  • Revue disponible au Service des publications de l’Unistra - 03 68 85 62 65 - courriel periodiques@unistra.fr

Arts, sciences et culture

Un nouveau numéro de la revue « Recherches germaniques »

Le numéro 42 de la revue Recherches germaniques vient de paraître. 

Revue annuelle soutenue par le CNRS, Recherches germaniques publie des études traitant, le cas échéant dans une optique comparatiste, de la littérature et de la civilisation des pays de langue allemande et concernant principalement, mais non exclusivement, la période allant de la Réforme à nos jours. L'Alsace, lieu de sa domiciliation, fait l'objet d'une rubrique spéciale. Par ailleurs, la revue accueille des inédits.
Sensible à la vocation européenne de Strasbourg et désirant servir de forum aussi bien à la germanistique française qu'à la germanistique internationale, la revue publie des articles en français ou en allemand.

  • Revue Recherches germaniques n°42 (sommaire) ; ISSN 0399-1989 ; 454 pages ; prix : 18 euros ; directrice : Christine Maillard ; rédacteur en chef : Pierre Deshusses.
  • Revue disponible au Service des publications de l’Unistra - 03 68 85 62 65 - courriel