Université, composantes et services
Université, composantes et services

L'IEP, les Sciences po de Strasbourg

Sylvain Schirmann, directeur de l’Institut d’études politiques (IEP) qui regroupe 1 200 étudiants et 320 enseignants-chercheurs, fait le point sur les projets à moyen terme de « Sciences po » Strasbourg.

Quels sont les projets actuels de l’IEP de Strasbourg ?

Dans le cadre du prochain plan quinquennal de l’Université de Strasbourg, nous réformons le diplôme de l’IEP pour la rentrée 2013. C’est une refonte complète mais qui respecte la philosophie structurant les diplômes des IEP. Ainsi, le premier cycle interdisciplinaire de deux ans repose sur un socle de quatre matières : sciences politiques, sciences économiques, droit et histoire contemporaine. Auxquelles s’ajoutent bien entendu l’enseignement de deux langues. En effet, la troisième année est obligatoire à l’étranger. Enfin, le dernier cycle est constitué d’une quatrième et d’une cinquième année de spécialisation et de professionnalisation.
Nous mettons également en place la « mastérisation » des formations pour les étudiants étrangers de l’ENA et travaillons à une offre pédagogique  pour le futur Pôle d’administration publique de Strasbourg (Paps).

L’IEP de Strasbourg  fait partie des six IEP du concours commun avec ceux d’Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes et Toulouse. Comment collaborez-vous ?
Nous approfondissons ce concours commun. Nous continuons une politique de coopération, en développant la politique d’égalité des chances, en créant une association d’utilité publique qui la soutient, en améliorant la mutualisation de la cinquième année…
Et le 29 juin, notre concours commun battra certainement des records avec déjà 9 000 candidats à un mois de la fin des inscriptions contre 10 000 au total l’année dernière.
Aujourd’hui, nous ne pouvons accueillir que 165 étudiants ayant réussi le concours car nous manquons de mètres carrés. Mais la perspective du déménagement vers le site de la médicale A vers 2014-2015 nous permettra d’augmenter le nombre à environ 200/220 étudiants.

Vous êtes le seul IEP faisant partie d’une université. Quels avantages en tirez-vous ?
La fusion en 2009 des universités de Strasbourg et aujourd’hui les retombées médiatiques des Investissements d’avenir ont augmenté la visibilité de l’IEP. Cette position permet une multiplication des possibilités de coopération avec les autres composantes de l’Université de Strasbourg et offre aux élèves de l’IEP la possibilité d’entrer dans une quarantaine de masters. Mais l’Unistra bénéficie aussi des savoir-faire de notre institut comme l’internationalisation. En effet, depuis quinze ans, la troisième année du diplôme de l’IEP est obligatoire à l’étranger. L’institut a ainsi tissé 150 partenariats. Chaque année 170 étudiants partent et 250 étudiants étrangers viennent à l’IEP.

Propos recueillis par Fanny Del

Université, composantes et services

Compte-rendu du CA du 17 avril

Comme chaque année à pareille époque, la Conseil d’administration qui s’est tenu le 17 avril a examiné le compte financier de l’université présenté par Michel Deneken, premier vice-président, Jean-François Kapps, agent comptable et Caroline Wolff pour la Direction des finances. Cette présentation a été suivie du rapport des commissaires aux comptes, qui conclut à la certification des comptes avec réserves assorties de cinq observations. Précisons que l’avis des commissaires aux comptes ne peut être que de trois types : la certification pure et simple, la certification avec réserves et le refus de certification. Les commissaires aux comptes ont indiqué que les réserves sont quasi similaires à celles émises pour l’exercice antérieur. Ils ont néanmoins salué les efforts qui ont été faits  et souligné que l’hétérogénéité des politiques comptables et des durées d’amortissement des quatre établissements fondateurs expliquent le maintien de ces réserves. À l’issue des échanges, le compte financier a été approuvé et il a été procédé à l’affectation du résultat excédentaire se chiffrant à un peu plus de 2 890 000 €.

Trois autres sujets ont fait l’objet de débats approfondis :
1) L’évaluation des étudiants en licence : après une année de transition, l’arrêté licence intervenu en août 2011 prend plein effet à la rentrée 2012. Disparaît donc pour l’étudiant, la possibilité de la progression de plein droit lorsqu’il lui manque la validation d’un semestre. L’université a cependant veillé à mettre en place un dispositif de progression gradué selon le nombre de crédits ECTS non validés.
Autre nouveauté : une dizaine de composantes ont accepté d’expérimenter le passage au contrôle continu intégral en licence dès la prochaine rentrée.
2) La convention-cadre entre l’université et la Société d’accélération du transfert de technologie (Satt) a été explicitée dans son économie générale. Un certain nombre de points de vigilance, liés à la nature des contrats à transférer en gestion à la Satt et aux contrats de travail, justifiant selon huit administrateurs un report, ce dernier fut prononcé.
3) Invitée à apporter les éléments complémentaires sur la proposition d’augmentation des tarifs 2012-2013 du programme Grande école de l’École de management, Isabelle Barth, directrice de l’EM, a rappelé le contexte singulier de l’école et la nécessité de cette augmentation. Au sortir du débat visant à conjuguer le souci des valeurs du service public porté par l’université dans son ensemble et la nécessité d’équilibrer un budget tendu, les tarifs proposés ont été adoptés.

Enfin, les administrateurs ont été informés de la convention Initiative d’excellence signée le 21 mars 2012 en présence de Laurent Wauquiez.

Rappel : les PV des CA sont accessibles sur l’intranet dès leur approbation par le Conseil.

C.W.

Université, composantes et services

Alumni de l’Université de Strasbourg : un vaste réseau en marche

L’université s’est engagée dans la mise en place d’une nouvelle politique en direction de ses alumni. Cette communauté se compose de tous les diplômés, des personnels en activité ou à la retraite ou ayant effectué une partie de leur carrière à l’université depuis 1966, ce qui représente environ 450 000 personnes. Vous en faites partie !

L’enjeu est de créer un réseau international d’entraide entre les générations, d’influence, d’accès à l’expertise professionnelle et d’aide à l’emploi des diplômés. Nous avons la volonté de créer un esprit propre à notre université basé sur la richesse et les spécificités de ses composantes et services.
Actuellement plus de 136 000 diplômés sont déjà dans notre base et nous allons démarrer notre campagne interne de recherche des contacts des alumni.
En renseignant le formulaire en ligne, nous vous inviterons prochainement à entrer dans le réseau des alumni de l’Université de Strasbourg.

Nous vous remercions également de communiquer ce lien à votre réseau. En participant à cette première campagne de recherche de diplômés et/ou de personnels basée sur votre mémoire, vous nous rendez un très grand service.

Université, composantes et services

L'UFR physique et ingénierie au Shell Eco-marathon Europe

© N.Busser – CNRS/IPHC

Ils ont amélioré son châssis, son poste de pilotage et sa direction, minimisé son poids, ils ont cherché des sponsors et se sont occupés de l'organisation logistique : en bref, ils sont prêts. Pour ces étudiants de l'UFR physique et ingénierie, il ne reste plus qu'à rejoindre Rotterdam, aux Pays-Bas, pour concourir, du 17 au 19 mai, sur le circuit de l'Ahoy dans le cadre du Shell Eco-marathon Europe.

Cette compétition annuelle met au défi 200 équipes d'étudiants venus de 22 pays de concevoir, construire et tester des véhicules innovants peu gourmands en énergie. Objectif : parcourir la plus grande distance possible avec le moins de carburant et le moins de rejets de dioxyde de carbone.

Huit tours de circuit à 30 km/h

Une soixantaine d'équipes représentera la France au concours. Parmi elles, la Strasbourg Eco Team courra dans la catégorie prototypes, dédiée aux véhicules futuristes et aérodynamiques. Leur bolide ? Elisa 2, fruit du travail de nombreux étudiants depuis 2010, car sans cesse amélioré par les promotions successives. Cette année, des étudiants de licence professionnelle pré-industrialisation et prototypage ont conçu un caisson de transport et un banc de chauffe, ceux de master 1 génie industriel se sont chargés du financement, tandis que ceux de master 2 ont géré la partie administrative et la communication.

Une fois sur le circuit, après une journée d’essais, les concurrents s’élanceront pour huit tours de circuit à une vitesse de moyenne de 25 à 30 km/h. Le jury analysera l’essence consommée et définira par projection le nombre de kilomètres parcourus par chaque prototype avec un litre d’essence. En 2011, au Shell Eco-marathon de Lausitz, la Strasbourg Eco Team avait terminé 45e au classement général et 20e parmi les équipes françaises.

Université, composantes et services

Les rendez-vous du Centre de formation de musiciens intervenants

Depuis un quart de siècle, le Centre de formation de musiciens intervenants (CFMI) propose une formation à la croisée de l’artistique et du pédagogique, de la pratique musicale et de l’expérience sur le terrain. Son objectif : former des professionnels capables d’initier des projets visant à la démocratisation de l’éducation musicale et au développement culturel et artistique territorial.

Installé dans une aile dédiée à l'IUFM de Sélestat, le CFMI propose aux futurs musiciens intervenants de venir découvrir leurs locaux et la formation qu'il dispense, via des manifestations organisées toute l'année. Présentation de travaux d'élèves, spectacles et conférences : retrouvez le calendrier des rendez-vous du CFMI sur son site ou téléchargez-le au format PDF.

Université, composantes et services

Séminaire Prospective et développement : quel avenir pour les bibliothèques ?

Le séminaire Prospective et développement du 5 avril 2012 a été l’occasion de s’interroger sur l’avenir des bibliothèques au XXIe siècle.

Après une brève présentation du sujet par Michel Deneken, Philippe Colombet, directeur du projet Livre chez Google France (vidéo) expose comment le moteur de recherche Google s’est lancé dans le projet de numérisation des livres dans l’objectif de les rendre accessibles à tous gratuitement sur internet. Avec pour objectif de numériser tous les livres de la planète, Google a déjà conclu des partenariats avec trois millions d’éditeurs, en particulier les éditeurs scientifiques, et 40 bibliothèques dans le monde. (Voir interview de Philippe Colombet)
Albert Poirot, administrateur de la BNUS (vidéo) dresse ensuite un rapide historique des bibliothèques et relève les défis auxquels elles sont actuellement confrontées. Il démontre notamment comment le développement de l’électronique influence le modèle traditionnel et modifie les pratiques des usagers ; il note à titre d’exemple la baisse de fréquentation des salles spécialisées depuis la numérisation des collections.
Enfin, Martine Gemmerlé, directrice par intérim du Service commun de documentation (SCD) fait un point sur le fonctionnement des 32 bibliothèques intégrées et de la trentaine de bibliothèques associées de l’Université de Strasbourg (vidéo). 25 bâtiments différents, 32 000 m², 5 200 places de travail, 160 personnels et 60 vacataires, un budget de presque 5 millions d’euros, et en moyenne 2 millions d’entrées, autant de chiffres qui illustrent entre autres la place cruciale des bibliothèques dans le paysage universitaire strasbourgeois.
Yann Marchand, responsable du département Science, techniques et santé du SCD (vidéo), revient sur le projet de learning center ; véritable lieu de vie et d’offre de services pour étudiants et enseignants, il est destiné à être à la fois bibliothèque et centre d’apprentissage et de ressources électroniques.

Le dernier séminaire Prospective & développement de l’année aura lieu le jeudi 7 juin 2012 à 9h au Collège doctoral européen et aura pour thème « L’évolution du rôle des cadres à l’université ».
Vous pouvez retrouver toutes les informations sur les séminaires à la page prodev.unistra.fr

Université, composantes et services

Réunions institutionnelles : calendrier 2011-2012

05/201206/2012
<strong>Conseil d'administration</strong>
14h30 - salle Alex-Weill - 5e étage de la Faculté de droit
Mardi&nbsp;29Mardi&nbsp;26 : Congrès
<strong>Conseil des études et de la vie universitaire</strong>
14h
Vendredi&nbsp;11Lundi&nbsp;4 et lundi&nbsp;18
<strong>Conseil scientifique</strong>
14h30 - salle Guy-Ourisson - Institut Le Bel
Mercredi&nbsp;23Mercredi&nbsp;27
<strong>Conférence des directeurs de composantes</strong>
14h30
Mardi&nbsp;15Mardi&nbsp;19

Université, composantes et services

Liens vers les lettres électroniques utiles

Chiffres en tête

8 810 étudiants de nationalité étrangère inscrits à l'Unistra

42% de ces étudiants sont originaires de pays européens
26% de pays africains
23% d'Asie-Océanie
et 9% du continent américain.

      Vous avez une information pour L'Actu ?

      Envoyez votre info à lactu@unistra.fr avant le mercredi 30 mai midi pour une parution le vendredi 1er juin 2012.
      Consultez les dates des prochains numéros.