Université

La lettre d’orientation budgétaire porte les choix stratégiques 2030 de l’université

Jean-Yves Pabst, vice-président Finances
Jean-Yves Pabst, vice-président Finances

Première étape de la construction d’un budget, la Lettre d’orientation budgétaire (LOB) est traditionnellement un outil de formalisation des grands choix financiers de l’université. Cette année, elle porte la traduction budgétaire pour 2021 des axes stratégiques 2030, définis suite à la consultation Cap 2030. Le point avec Jean-Yves Pabst, vice-président Finances.

Une université internationale, créative, ouverte, inclusive… Autant d’axes stratégiques actés suite à la consultation Cap 2030. « Ces orientations doivent maintenant trouver un support budgétaire et financier, explique Jean-Yves Pabst. Elles doivent se traduire dans la structure même du budget 2021. Car sans argent, pas d’actions ».

Ainsi, l’internationalisation de l’université, largement engagée au travers de projets comme EPICUR, les Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI), Eucor - Le Campus européen, et toutes les coopérations en place avec des universités du monde entier, peut être davantage soutenue par la réservation d’une enveloppe financière dédiée, accessible au travers d’appels à projets. Cette nouvelle structuration du budget permettra aussi d’avoir une meilleure visibilité sur les moyens réellement consacrés à cette thématique. Combien de mobilités de chercheurs et d’étudiants, quels budgets engagés dans les collaborations internationales ? « Aujourd’hui, il nous est impossible de le dire et de communiquer correctement en direction de nos partenaires sur ces questions. »

Le même raisonnement peut s’appliquer à l’égalité femmes-hommes ou au développement durable, ainsi qu’à toutes les actions identifiées comme appartenant aux axes stratégiques. « Je suis convaincu qu’ils seront mieux portés s’ils bénéficient de fonds fléchés », conclut Jean-Yves Pabst.

C. L.

Tour de l’Institut de recherch... Changer d'article  L’édition universitaire face à...