Ailleurs sur le Web

Face à la radicalisation : prévenir pour mieux protéger les mineurs

Prévenir pour protéger. C’est le sens du nouveau plan national de prévention de la radicalisation présenté pour la seconde fois, le 11 avril 2019, à l’occasion de la tenue du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), en présence de 9 ministres, organisée dans un quartier de Strasbourg bénéficiant du dispositif « Quartier de reconquête républicaine » (QRR).

Ce plan, divulgué quatre mois après l’attentat perpétré par Cherif Chekatt qui avait fait cinq morts sur le marché de Noël de Strasbourg, réoriente la lutte contre la radicalisation vers trois dimensions importantes : l’éducation, la prévention et l’évaluation. Une analyse de Nicolas Amadio, maître de conférences en sociologie à l’Université de Strasbourg.

 

Les monstres : moches et mécha... Changer d'article  « Voter pour choisir quelle or...