Focus
Focus

Merci !

Voici venu le dernier numéro de l’Actu pour cette saison universitaire 2016/2017. Une grande partie de notre communauté va s’investir dans des activités diversifiées : sport, repos, rencontres en famille et en amitiés, découverte de nouveaux horizons, lecture, convivialité, préparation de l’année à venir. Ici, ailleurs ou plus loin. C’est le temps pour moi de remercier très sincèrement, très chaleureusement tous les collaborateurs de notre université pour le travail effectué. L’investissement des équipes pour que l’université réussisse est le facteur déterminant pour continuer d’être audacieux dans nos missions. Votre engagement est inestimable, il est fait bien souvent de petits riens qui font les grands fleuves. Merci !
Pendant que la majorité d’entre vous se ressource, d’autres assurent la continuité du service. Sous ces airs de belle endormie, l’université frétille. Garder les locaux, préparer les rénovations, continuer les expériences de recherche, assurer la permanence des animaleries, accueillir les questionnements de ceux qui vont bientôt rejoindre notre université, veiller aux systèmes d’informations, à la sécurité globale, ces activités, mêmes réduites, continuent. L’invisible cache des missions bien réelles, et même essentielles, trop souvent mal connues.
Derrière ces activités, des collaborateurs, internes ou externes, s’activeront pour préparer une belle rentrée, avec le retour des étudiants sur le campus. Et bientôt nous pourrons dire : « Bienvenue » !

Michel Deneken
président de l'Université de Strasbourg

Focus

L'Université de Strasbourg vous dit « bienvenue » !

Inventif, festif, informatif, participatif… Découvrez le programme de la rentrée 2017, dédié à l’accueil des étudiants de l’Université de Strasbourg, mais aussi de ses nouveaux personnels.

« Des rentrées à l’université, je commence à en avoir l’expérience ! » Pour sa cinquième, mais première en tant que vice-président Vie universitaire, Ilyas Kenadid a souhaité voir grand. « Alors que la citoyenneté a été mise à l’honneur l’année dernière à travers un village dédié, en 2017 cette thématique sera présente en filigrane de nombreuses manifestations : lors de la remise des diplômes de l’engagement étudiant pendant la traditionnelle cérémonie de rentrée, mais aussi sur les deux nouveaux venus que sont le Village de la prévention et le Village international. » Le Village des services, dont l’utilité et l’efficacité ne sont plus à prouver, est reconduit.
Ilyas Kenadid souligne encore l’accent mis cette année sur les rendez-vous festifs, dont la vocation est de mêler personnels et étudiants. « Et en premier lieu sur scène : deux groupes d’étudiants et deux groupes de personnels ont été sélectionnés pour jouer lors d’un podium musical, jeudi 7 septembre. » Dans la même veine, la journée d'accueil des nouveaux personnels de l'université est pour la première fois couplée avec les événements de rentrée. Tous les ingrédients semblent réunis pour une rentrée sous les meilleurs auspices. « Il n’y a plus qu’à espérer que la météo sera avec nous ! »

Les incontournables

Du 4 au 28 septembre, au Platane, sur le campus Esplanade, les étudiants auront comme chaque année rendez-vous dans un lieu unique pour effectuer toutes leurs démarches. Carte d’étudiant (pass campus), logement, transport, bourses, sport, bibliothèque, culture, santé, mobilité internationale… : toutes leurs questions trouveront une réponse à l’Agora de rentrée. Nouveauté : le Service de la vie universitaire (SVU), accompagné chaque jour d’un service différent, prendra également ses quartiers à la bibliothèque IUT-Pharmacie d’Illkirch-Graffenstaden, du 11 au 22 septembre, de 11 h 30 à 14 h 30.
De nombreux services universitaires seront réunis rue René-Descartes ou au Patio (selon la météo), pour présenter leur fonctionnement et leurs activités sur le Village des services, mardi 5 (entre 10 h et 16 h). Le lendemain, mercredi 6, se sera au tour des associations étudiantes de se présenter aux étudiants et de recruter leurs nouveaux membres.
Comme l’an passé, les récipiendaires du Diplôme universitaire d’engagement étudiant (DUEE) et les lauréats du prix scientifique les Espoirs de l'Université de Strasbourg seront à l’honneur lors de la cérémonie officielle de rentrée (jeudi 7, 10 h, amphithéâtre Cavaillès, Patio), à laquelle l’ensemble de la communauté universitaire est conviée.

Son et lumière sur le campus

Pour la première fois, le SVU et le Service pour la promotion de l'action sociale (Spacs) s’associent pour donner de nouvelles couleurs et tonalités à la rentrée, avec des festivités qui vont se poursuivre jusque dans la soirée (jeudi 7, de 18 h à 23 h) afin qu’étudiants et personnels puissent pleinement en profiter. L’animation musicale sur le Métakiosque du parc central sera éclectique et assurée par étudiants et personnels, suite à un appel à projets. Un moment convivial et rythmé en perspective.
C’est au son des percussions brésiliennes de l’association BomBaduc que l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg (Afges) mettra les petits plats dans les grands pour accueillir les nouveaux arrivants, avec tout d’abord un barbecue d’accueil (mardi 5, 11 h 30, parc de l’université) puis un ciné’flams combinant projection en plein air et dégustation de tartes flambées (jeudi 21, 20 h, parc de l'université). Point d’orgue de ces moments conviviaux : la Garden culture du jeudi 14, invitant à découvrir les talents de l’université à travers concerts et matchs d’impro (18 h 30 à 23 h, jardin du Palais universitaire). Un peu plus tôt dans l’après-midi, place des Nobel les étudiants, grâce à l’intervention de différents partenaires dans le cadre du Village de la prévention (jeudi 14, entre 10 h et 16 h) seront sensibilisés aux risques de la fatigue, de l'alcool, du tabac et aux mesures de précaution avant de prendre la route, afin que la fête reste réussie pour chacun.

Internationalement vôtre

À quelques semaines des 30 ans du programme d’échanges Eramus+ et des festivités associées, avec l'événement « 2017 International celebration days : les campus fêtent l’international », les étudiants tentés par l’expérience d’une mobilité internationale pourront faire le plein d’informations à l’occasion du Village international (jeudi 7, entre 10 h et 16 h). Pour les étudiants internationaux qui viendront tout juste de poser leurs valises dans la capitale alsacienne, cette journée sera l’occasion d’entrapercevoir la richesse de la vie associative et internationale à Strasbourg.
Une journée plus complète et spécialement conçue pour eux sera organisée le 8 septembre, de 9 h à 19 h, en amphithéâtre Cavaillès. Cette journée d’accueil sera ponctuée de réunions d’informations et de moments plus conviviaux, comme une visite du campus et un rallye en ville. L'occasion pour les étudiants accueillis dans le cadre d’un programme d’échange ou d’un accord inter-universitaire à l’Université de Strasbourg et dans ses établissements partenaires1 de se rencontrer et de se familiariser avec leur nouveau lieu d’étude.

L’accueil, maître-mot de la rentrée

Les composantes, en lien avec les associations étudiantes présentes dans leurs murs, ont également prévu quelques moments informatifs et festifs pour commencer l’année tout en douceur et favoriser la cohésion au sein des nouvelles promotions. L’intégralité des programmations par composantes sera disponible sur la page dédiée à la rentrée. Enfin, parce que les débuts à l’université sont parfois un vrai challenge pour les nouveaux bacheliers, l’Institut de développement et d’innovation pédagogiques (Idip) proposera du 4 au 6 septembre à une soixantaine d’étudiants sélectionnés de participer à des activités pédagogiques (stratégies d’apprentissage, entraînement à la prise de note, gestion de son temps…) et ludiques à travers l’opération Booste ta rentrée !2. Une nouveauté pour mettre toutes ses chances de son côté pour une année réussie.

 
1Dans le cadre du contrat du site alsacien : École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (Engees), École nationale supérieure d'architecture (Ensas), Université de Haute-Alsace (UHA), Haute école des arts du Rhin (Hear) et Institut national des sciences appliquées de Strasbourg (Insa) et Bibliothèque nationale et universitaire (BNU).
2Soutenue par l'Initiative d'excellence, dans le cadre des Investissements d'avenir.

Une rentrée sous le signe de la générosité

Vélo, électroménager, vaisselle, vêtements : si vous n’en avez plus l’utilité, pourquoi ne pas les donner à l’occasion du Village solidaire du 12 septembre (entre 10 h et 16 h) ?
Vous pourrez déposer vos objets le jour même, de 7 h 30 à 14 h, directement sur le stand de la brocante, situé dans l’allée entre les deux Patio, 22 rue René-Descartes (campus Esplanade). Et pour la première fois cette année, une collecte sera assurée sur d'autres campus, vendredi 8 septembre, en amont de la tenue de l'événement, à savoir :

- Faculté de médecine, hall, de 9h à 15h
- Faculté de pharmacie, accueil, campus d'Illkirch, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
- Hall d'entrée, IUT de Schiltigheim, de 8h à 15h
- École supérieure du professorat et de l'éducation (Espé), accueil, de 8h à 16h

Focus

Une maison dédiée aux personnels

Vue prospective du hall d'accueil.

1 400 mètres-carrés réservés aux personnels de l’université sortiront de terre à partir de septembre prochain place du Foin, en bordure du campus.

Héberger le Service pour la promotion de l’action sociale (Spacs) et ses nombreuses activités, ainsi que celles proposées par le Comité d’action et d’entraide sociales (Caes) du CNRS, accueillir les formations organisées par le service de la formation continue des personnels (Direction des ressources humaines) et proposer aussi des espaces de convivialité. C’est la triple vocation de la nouvelle Maison des personnels.
Ce bâtiment de 1 400 m2, répartis sur cinq étages, sera situé à l’angle de la place du Foin et de la rue Pierre-Montet, à la place d’un ancien parking. Sa construction doit démarrer en septembre prochain et s’achever fin 2018, pour une mise en service début 2019. Le projet, financé dans le cadre de l’Opération campus, coûtera 4 millions d’euros.

Janvier 2019

Adapté pour l’accueil des personnes à mobilité réduite, ce bâtiment regroupera donc toutes les activités liées aux personnels (qui y accèderont avec leur pass campus). Son utilisation se trouvera optimisée par la complémentarité des activités de formation continue (sur les heures de travail) et des activités de loisirs organisées par le Spacs et le Caes (hors temps de travail). Les premières sont aujourd’hui éclatées sur différents espaces du campus, les secondes dans le bâtiment du 43 rue Goethe.
Des espaces de convivialité viendront compléter l’offre, notamment une cafétéria, qui permettra à la fois d’organiser des cocktails ou des repas, mais aussi des cours de cuisine, ainsi que la bibliothèque du personnel. Une permanence syndicale pourra être accueillie ponctuellement dans le hall, pour donner une visibilité aux organisations, en attendant que les bureaux des syndicats soient transférés dans un autre bâtiment de l’université.

Vues prospectives depuis la rue Pierre-Montet (à gauche) et depuis l'angle de la place du Foin/rue des Balayeurs (à droite).

Focus

La Carte culture évolue

Celle qui permet aux étudiants de profiter de concerts, spectacles, cinémas et musées à tarifs préférentiels évolue avec son époque ! Deux nouveautés la concernent cette année : ses modes de production et de retrait.

Avec la dématérialisation complète des pièces du dossier d’inscription, introduite l’année dernière, « l’édition de la Carte culture sous la forme d’un coupon à glisser sous un rabat transparent autocollant était devenue d’un autre temps », sourit Théo Schmitt, en charge de la communication du dispositif au Service universitaire d’action culturelle (Suac). À partir de la rentrée 2017, la procédure est simplifiée. La Carte culture sera éditée sur le même modèle que le pass campus, nom et photo de l’étudiant compris. « Ces derniers n’auront donc plus à attendre de recevoir la fiche avec le coupon Carte culture pour obtenir le précieux sésame. »  Petite subtilité toutefois : une fois ses droits d’inscription acquittés, l’étudiant devra indiquer à cette adresse dédiée de l’ENT qu’il autorise l’université à utiliser sa photo d’identité destinée à son pass campus également pour la Carte culture. « Une semaine après cette manipulation, la carte sera prête à être retirée. » Deux endroits de retrait possibles : directement en composante ou au guichet dédié du Patio, à l'endroit de l'ancien guichet unique du pass campus au Service de la vie universitaire (SVU). Petite subtilité, cette Carte culture nouvelle génération ne concerne pour le moment que les étudiants de l’Université de Strasbourg. Les autres établissements post-bac et établissements associés* conservent l’ancien modèle. Son prix de délivrance de 7 €, lui, ne change pas (gratuite pour les néo-bacheliers et boursiers).

* École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (Engees), École nationale supérieure d'architecture (Ensas), Université de Haute-Alsace, Haute école des arts du Rhin (Hear) et Institut national des sciences appliquées de Strasbourg

Du nouveau également pour le pass campus

La Carte culture n’est pas la seule à adopter en cette rentrée un nouveau fonctionnement. Côté pass campus, le document d’identification des étudiants et personnels de l’Unistra (qui permet notamment de payer au resto u, d’accéder au sport universitaire et sert de support pour des tickets de tram) la délivrance cesse d’être centralisée. Ce seront désormais auprès de leur scolarité que les étudiants viendront récupérer leurs cartes, et plus au point de retrait central du Patio.

Focus

Langage visuel : où télécharger les nouvelles signatures ?

Les nouvelles signatures graphiques sont disponibles au téléchargement à partir de ce vendredi sur le site du langage visuel.

Le système graphique qui constitue le langage visuel de l’Université de Strasbourg est basé sur la conjugaison d’un jeu subtil de polices de caractères, de contenus du savoir, de pictogrammes évolutifs et d’un large éventail de signatures.
Aussi, chaque structure de l’Université de Strasbourg dispose d'une « signature » qui lui est propre. Celle-ci vient peu à peu remplacer les logos, à mesure que le langage visuel se déploie dans notre quotidien.
Une nouvelle phase du déploiement est aujourd’hui franchie. La boîte à outils met à disposition de chaque structure un outil modulable pour lui permettre de communiquer en adoptant le nouveau langage visuel.
L’ensemble se présente sous la forme d’un kit de démarrage comprenant trois lots de signatures génériques, chacun destiné à une utilisation spécifique, se déployant en fonction des supports et des contextes où elles sont apposées. On retrouve ainsi dans chaque dossier : une version générique, une version pour les carte de visite et une version pour les modèles de courrier.
Ce kit doit servir de socle de construction et pourra être complété à la fois par les besoins structurels inhérents à l’organigramme de chaque structure et par des éléments visuels ou textuels. Le tout est décliné dans différents formats (PNG, EPS) et accompagné d’un fichier source incluant un mode d’emploi permettant de modifier la signature de sa structure en fonction des besoins.
Durant les prochains mois, les composantes et laboratoires continueront à développer leur propre signature en y intégrant les contenus qui les singularisent.

Focus

Une nouvelle rubrique « Tribunes libres » en une de L'Actu

Vous l'aurez sans doute remarqué, une rubrique a été intégrée à la une de votre journal interne. Intitulée « Tribunes libres », elle constitue un nouvel espace d'expression des deux listes élues au conseil d'administration (CA).

Un numéro sur deux, les deux listes d'élus d'enseignants-chercheurs au conseil d'administration ont la possibilité d'une tribune libre, sous leur responsabilité éditoriale. Vous trouverez ici un lien vers l'ENT/GED pour vous permettre d'y accèder. Les autres listes ont des moyens d'expression réservés via les listes de diffusion.

Focus

Le réseau des correspondants communication réuni autour du nouveau langage

Un point d’avancement du nouveau langage et de son déploiement figurait à l’ordre du jour de la rencontre. Crédit : Nicolas Busser.

70 membres du réseau des correspondants communication ont assisté à la plénière annuelle du réseau, jeudi 6 juillet, accueillie par la Faculté de psychologie.

Statistiques de fréquentation des médias et réseaux sociaux universitaires, stratégie de communication et surtout point d’avancement du nouveau langage et de son déploiement étaient à l’ordre du jour de cette rencontre.
Le réseau des correspondants communication compte environ 130 membres issus des composantes, services et unités de recherche. Son activité se construit autour de rencontres thématiques (tous les deux mois), de conférences-formations, d’échanges professionnels. Son objectif est de favoriser le développement d’une culture commune autour des métiers de la communication, de créer du lien entre les communicants, du central et des composantes.